Ces films à voir pour garder la motivation

On ressort encore tous émoustillés de Star Wars et on s’est dit que pour cette fin de semaine ou pourrait vous aider à vous remotiver dans votre recherche d’emploi avec une sélection de films qui ne laissent pas de marbre. Ces films nous ont fait nous creuser les méninges, entre éthique et appât du gain, quêtes de sens et esclavagisme moderne (le diable s’habille en Prada). Ce Noël, vous aurez le temps de vous creuser les méninges sur le prochain poste de vos rêves avec notre sélection Movie-job ! Il y en a pour tous les profils et tous les niveaux d’expérience professionnelle. Bon film.

18668319

Ane Hathaway, en assistante malmenée par Meryl Streep dans les rues de Manhattan.

 

We want sex equality
Le pitch : Au printemps 68 en Angleterre, une ouvrière découvre que, dans son usine, les hommes sont mieux payés que les femmes. En se battant pour elle et ses copines, elle va tout simplement changer le monde…
Première grève des ouvrières de l’usine automobile Ford à Dagenham, on aime cet humour à l’anglaise.

 

Invictus : 
Le pitch : En 1994, l’élection de Nelson Mandela consacre la fin de l’Apartheid, mais l’Afrique du Sud reste une nation profondément divisée sur le plan racial et économique. Pour unifier le pays et donner à chaque citoyen un motif de fierté, Mandela mise sur le sport, et fait cause commune avec le capitaine de la modeste équipe de rugby sud-africaine. Leur pari : se présenter au Championnat du Monde 1995…
Quand la réunification d’un pays pèse sur les épaules d’un coach sportif, vive la pression ! 
Le message : même si la tâche est ardue, cela peut en valoir la peine. Nous sommes ébahis par les techniques du coach pour remotiver son équipe (même si aujourd’hui on sait que les arbitres de cette compétition ont été achetés !).

 

Les stagiaires 
Le pitch : Deux quarantenaires dont les carrières ont été pulvérisées par Internet, repartent à zéro en obtenant un stage chez Google, qui peut-être, débouchera sur un job. En compétition avec des petits génies de l’informatique tout droit sortis de l’école, ils vont devoir prouver qu’ils ne sont pas des dinosaures…
Se retrouver dans un talent pool (une piscine de talents) et nager le plus vite que l’on peut, ça ne vous rappelle rien ? 
Le message : ne pas s’acharner si vous ne le sentez pas.

 

La confrérie des larmes
Le pitch : Le héros trentaine, élève seul sa fille Juliette. Ancien flic retiré des affaires suite à un drame personnel, l’homme a du mal à joindre les deux bouts. Un jour, une ancienne connaissance lui propose un travail bien rémunéré. S’il accepte le marché, Gabriel doit livrer des mallettes à travers le monde pour des commanditaires anonymes.
S’exécuter ou non sans poser de question, telle est la question !
Le message : faire un métier pas top pour gagner plus ?

 

Le couperet
Le pitch : Bruno Davert est un cadre très supérieur dans une usine de papier. S’étant fait licencier avec quelques centaines de ses collègues pour cause de délocalisation, il est prêt à tout pour retrouver un poste à son niveau, même à tuer ses concurrents !
Bon, on ne vous conseille pas d’en arriver là 😉
Le message : Pensez à vous démarquer pour écarter vos concurrents, mais autrement !
Le Diable s’habille en Prada
Le pitch : Fraîchement diplômée, Andrea débarque à New York et décroche le job de rêve. Mais en tant qu’assistante de la tyrannique rédactrice en chef d’un prestigieux magazine de mode, elle va vite découvrir ce que le mot « enfer » veut dire…
Moralité : mieux vaut venir bien habiller au bureau ! 
Le message : il faut parfois passer par des petits boulots pour prouver ce que l’on vaut vraiment.

 

Le Loup de Wall Street
Le pitch : L’argent. Le pouvoir. Les femmes. La drogue. Les tentations étaient là, à portée de main, et les autorités n’avaient aucune prise. Aux yeux de Jordan et de sa meute, la modestie était devenue complètement inutile. Trop n’était jamais assez…
On découvre le self-made man qui s’approprie le monde de la finance, comme quoi, tout est possible. 
Le message : Un mal pour un bien, on peut toujours se faire licencier et rebondir par la suite !