Petit guide pratique pour relancer les recruteurs

Vous avez déjà passé des entretiens d’embauche, mais toujours pas de nouvelles ? Pas de panique ! La décision n’a peut-être pas encore été prise. Aujourd’hui, on vous fait un petit guide pratique des règles à suivre pour relancer les recruteurs.

 

1. Lors d’un entretien, demandez toujours quelle est la suite du processus !

Si votre entretien est déjà passé, vous le saurez au moins pour les prochaines fois : demandez toujours à connaître les conditions du prochain échange. Le but étant de rassurer sur votre motivation et d’être sûr que vous être bien pris au sérieux pour la suite des sélections. N’hésitez pas à vous lancer à la fin de l’entretien lorsque le recruteur vous demande si vous avez des questions :

Quelles sont les prochaines étapes du processus de recrutement ? Qui seront les prochains interlocuteurs ? Quand dois-je vous rappeler, ou est-ce vous qui m’appellerez et quand ?

2. Toujours remercier le recruteur maxi 48h après votre entretien

Suite à votre entretien, vous pouvez remercier le recruteur pour vous démarquer et témoigner votre motivation pour le poste. Comment aborder ce mail ? En le remerciant tout simplement pour ce moment passé ; parlez de ce que vous avez aimé lors de l’entretien en montrant que vous avez compris les enjeux des postes ; évoquez votre motivation à rejoindre l’entreprise ou résumez les prochaines étapes à venir du processus.

Faites toujours attention à votre orthographe, rien de mieux pour vous exclure du processus qu’un mail bourré de fautes.

3. Relancer si et seulement si
  1. Vous n’avez pas mis au clair la suite des échanges avec le recruteur lors de l’entretien et que vous n’avez pas de nouvelles au bout de 7 à 10 jours.
  2. Vous vous êtes mis au clair avec le recruteur lors de l’entretien, mais qu’il ne respecte pas ses engagements : vous pouvez alors le relancer, deux jours après la date indiquée.
  3. La date limite des candidatures est passée et vous souhaitez en savoir plus auprès du chargé de recrutement.
4. Comment relancer ?

Il faut toujours apporter une information en plus lors de votre relance. Vous pouvez préciser une information importante qui après coup vous semble importante et que vous n’avez pas évoqué lors de votre entretien précédent (une expérience, une compétence, ou spécifier votre intérêt pour le poste).

  • Par téléphone: l’avantage est d’avoir directement la personne en face pour témoigner votre motivation et avoir une réponse claire.
  • Par email: vous pourrez être plus synthétique et laisserez du temps au recruteur de consulter votre message au moment opportun. En revanche, vous devrez attendre plus longtemps qu’il réponde.

Rappelez toujours qui vous êtes, à quelle offre vous faites référence et quand vous vous êtes vu pour la dernière fois en vous adressant au recruteur. Témoignez votre motivation en apportant une information nouvelle et pertinente. Puis posez simplement la question fatidique de manière polie :

Avez-vous réussi à vous positionner sur ma candidature ? OU Pensez-vous être en mesure de me donner des précisions quant à la suite du processus ?    

5. A ne pas faire : 

Faire perdre son temps au recruteur en l’appelant sans cesse au risque d’être lourd. Soyez toujours courtois, même si c’est long et que le recruteur n’est pas joignable. Dites-vous que bien souvent, la décision ne dépend pas que de lui. Ne manquez surtout pas de tact en reprochant aux recruteurs de ne pas donner de nouvelles, ou en insistant avec des « Merci de bien vouloir », etc.

6. Et en attendant…

Profitez-en pour postuler ailleurs pour ne pas trop vous investir émotionnellement dans cette opportunité, même si c’est le job de vos rêves. Vous pouvez tout de même, en attendant, suivre les réseaux sociaux du recruteur et de l’entreprise pour rester à la page.

Facebook Comments

Website Comments

  1. Renaud COLAS

    La relance reste tout de même difficile. En cabinet, il y a des recruteurs qui n’ont jamais le temps de répondre alors que c’est eux qui nous ont solliciter. C’est blessant et pas uniquement en terme d’égo.

  2. oriane.martin

    Si le recruteur ne répond pas : soit il n’a pas vu votre mail ou rappel; soit il n’a pas encore la réponse à votre question; soit il a déjà fait son choix, auquel cas nous conseillons d’y aller franco jusqu’à ce que vous obteniez au moins un oui ou un non définitif.

Post a comment