Se présenter en moins d’une minute – l’Elevator Pitch

Suite à notre série d’articles pour se préparer à un salon, Romain Raux, vous propose un petit cours sur l’Elevator Pitch. Merci à lui pour sa contribution.

Vous vous rendez au salon Unicareers.lu ce 26 septembre et vous allez rencontrer de nombreux  employeurs. Vous n’aurez que quelques minutes pour vous présenter, pour vendre vos compétences, et décrocher un rendez-vous. L’Elevator Pitch, c’est l’art de se vendre en 60 secondes, de se présenter ou de présenter un projet, de se démarquer le temps d’un voyage de 15 étages en ascenseur

Qu’allez-vous dire ? Quelle attitude avoir ?

Souvenez-vous : « On n’a jamais deux fois l’occasion de faire une bonne première impression ! »
Vous devez donc être confiant, souriant, énergique, optimiste, sûr de vous, concis. De même, vous devez R Rauxavoir une tenue qui correspond à l’enjeu, et faire preuve d’une bonne élocution.

La règle des 4 X 20
  1. Les vingt premières secondes

C’est sur cette première impression que le recruteur vous jugera. Assurez-vous que votre dress code est à la hauteur de l’enjeu avec une présentation soignée. Soyez mesuré plutôt que faussement à l’aise, c’est le recruteur qui décide du ton de l’entretien.

  1. Les vingt premiers gestes

Saluez votre interlocuteur avec une poignée de main ferme mais pas trop et pas de main moite (!). C’est à lui de prendre l’initiative de vous serrer la main ou non. Ayez une attitude ouverte : pendant l’entretien, pas de jambes ni de bras croisés. Votre gestuelle doit également être en accord avec ce que vous dites. Enfin, regardez votre interlocuteur dans les yeux.

  1. Les vingt premiers mots

Saluez votre interlocuteur d’un « Bonjour » d’une voix claire, assurée et douce. Articulez, on doit vous comprendre. Soyez souriant et adoptez un vocabulaire positif. Restez concentré sur votre objectif : que l’on se souvienne de vous, favorablement, avec si possible un rendez-vous à l’issue.

  1. Les vingt premiers centimètres

Restez concentré sur le visage du recruteur. Conservez un sourire franc et direct. Si vous êtes mal à l’aise, regardez entre les yeux, mais restez attentif à votre interlocuteur.

Se présenter en 5 phases :
  1. Saluez et donnez votre prénom et votre nom, ainsi que le diplôme que vous préparez actuellement. Ne donnez pas de détails sur votre vie privée, restez professionnel. Reformulez la demande de l’entreprise pour être sûr que vous n’allez pas être hors sujet pendant une minute.
  1. Parlez ensuite de votre cursus et plus particulièrement des matières que vous avez étudiées. Montrez que vous et lui parlez le même langage. Vous devez placer les mots clés de l’entreprise : les mots qui sont propres à sa culture, à ses produits, à ses clients.
  2. Faites ressortir le fil conducteur de votre parcours, et surtout, identifiez un ou plusieurs points qui sont communs à votre parcours et à l’entreprise : « Pour toutes ces raisons, je pense être la bonne personne pour ce stage/cet emploi ».
  1. Demandez un rendez-vous pour pouvoir en parler. Soyez confiant et déterminé. Vous avez un objectif, décrocher un rendez-vous, et vous tenir à cet objectif.
  1. En fin d’entretien, remerciez votre interlocuteur de vous avoir écouté, dites-lui que les informations qu’il vous a données confirment votre envie de travailler avec lui. Attendez qu’il vous salue en premier, et terminez par une phrase optimiste comme par exemple « Alors à très bientôt j’espère ! Au revoir.» ou « Merci, et j’espère que nous nous reverrons très bientôt. Au revoir ».

Vous devez montrer que vous avez VRAIMENT envie de travailler avec lui.

Que s’est-il passé dans la tête de votre recruteur pendant cette minute ?

  • Il vous a trouvé franc, souriant et déterminé
  • Vous lui avez inspiré confiance
  • Vous lui avez montré que vous aviez un objectif précis
  • Vous avez mis en avant vos compétences et vos qualités
  • Vous vous êtes intéressé à l’entreprise
  • Vous avez fait le lien entre les attentes de l’entreprise et vos atouts, vos compétences
  • Jusqu’à la dernière seconde, vous lui avez montré votre volontarisme et votre engagement, le tout avec le sourire.
Les erreurs à éviter :
  • Faire trop long et entrer dans les détails : résistez à la tentation de vouloir décliner tout votre CV en moins d’une minute et restez concentré sur l’essentiel.
  • Utiliser un vocabulaire trop technique : assurez-vous que votre interlocuteur comprendra tous les termes et les sigles que vous utilisez.
  • Être trop « sur-vendeur », se vanter : valorisez avant tout vos compétences sans trop en faire, car vous risqueriez de perdre toute crédibilité. Vous êtes apporteur de solutions.
  •  Manquer d’audace, parler tout bas, être trop timide, avoir l’air de s’excuser
  • Réciter son texte rapidement sans s’arrêter : il faut bien articuler, structurer ses phrases, courtes, avec passion tout en restant naturel
  • Ne pas laisser votre interlocuteur s’exprimer : effectuez des relances pour être sûr que l’employeur est réceptif à vos idées. Sinon, ajustez votre discours.
  • Ne pas s’être entraîné chez soi avant
elevator-pitch-art-de-presenter
Exemple de Pitch :

Bonjour, je suis Prénom Nom, et je suis en dernière année de Bachelor Gestion, option Assurances, à l’Université du Luxembourg. Et il me semble que vous recherchez des stagiaires, qui justement connaissent bien le milieu des Assurances c’est bien ça ?

Parfait, parce que justement, je connais bien votre société et vos produits car nous avons étudié les mêmes produits d’assurance cette année, avec Monsieur X, notre professeur en Règlementation des Assurances.

Vous savez, j’ai de bonnes bases juridiques, et la Règlementation, qui évolue continuellement, est une matière qui m’intéresse vraiment. Et je souhaite développer mes connaissances sur ce sujet.

Je suis sûr que nous pourrions trouver un sujet de stage intéressant ensemble. Par exemple sur la surveillance prudentielle, au sein de votre service Compliance. Voilà un sujet qui me passionnerait ! Qu’en pensez-vous ?

Je suis disponible dès le 1er février. Et un stage de 5 mois nous permettrait, à l’un et à l’autre, d’approfondir ce sujet.
Si vous êtes intéressé, j’ai déjà quelques idées, pour notre prochain entretien, qu’en pensez-vous ?

Bon très bien. Alors je vous laisse mon CV, vous avez mes coordonnées, et je serais ravi que nous puissions en reparler.

Je vous remercie pour ces quelques minutes, et  j’espère vous revoir très bientôt !