Parler salaire avec ses collègues, bonne ou mauvaise idée ?

La récente affaire Hanouna-Guillon traite d’une question qu’on a tous pu se poser un jour : faut-il parler salaire avec ses collègues ? Alors que nous serions 60 % à penser que OUI*, voici dans cet article les avantages et inconvénients à parler du sujet.
poll

*sondage réalisé par RégionsJob

Il y a quelques jours, Cyril Hanouna présentateur d’émission télévisée balançait à l’antenne le salaire de son collègue, Stéphane Guillon (10 000€ par chronique J ). La réponse de ce dernier ne se fait pas attendre puisqu’il publie le lendemain même une vidéo sur le net :  » 250 millions d’euros pour 5 ans, soit 50 par an, tu es le Bollo-employé de l’année », s’esclaffe Guillon.

En France et au vu de notre héritage culturel judéo-chrétien associant l’argent au matérialisme, il est, en effet, mal vu de parler de son salaire. Pourtant, les choses changent avec l’influence des sociétés anglo-saxonnes pour qui ceci n’est pas un tabou ou encore les entreprises où des grilles salariales à la vue de tous sont fixées par niveau d’ancienneté ou d’expérience voire de diplôme.

Parler de votre salaire, c’est révéler la récompense de votre entreprise et votre position par rapport aux autres. Mais à quoi bon de parler de ce sujet avec les autres ? Tout d’abord, cela permet déjà de savoir si vous êtes bien payé, et le cas échéant à vous motiver pour renégocier votre salaire ! En parler avec vos collègues peut signifier un climat de confiance entre vous. Cela permet aussi de faire taire les mauvaises langues. Par contre, si vous gagnez plus que vos collègues, vous risquez de passer pour un prétentieux, vous devrez peut-être même vous justifier et vous risquerez d’avoir des soucis avec vos supérieurs si l’information tourne dans la boîte.

Il faut savoir que parler de ça avec vos collègues n’est pas obligatoire, vous avez le droit de refuser, de détourner la conversation en blaguant ou de parler des autres. En cas d’ultime pression, vous pouvez donner une fourchette.

Si vous souhaitez poser la question à un collègue, demandez-lui gentiment et expliquez que vous souhaitez avoir une idée du marché en donnant votre fourchette à vous, cela l’incitera à se lancer. 😉

Dans le cas le moins drôle, si vous gagnez moins, sachez que vous ne pourrez jamais utiliser le salaire des autres pour réclamer une augmentation. Si vous êtes insatisfait, demandez plus d’information à votre patron et négociez avec lui. Rappelez-vous toujours que « Qui ne demande rien n’a rien », et souvent ceux qui en ont le plus sont ceux qui ont su demander plus. À bon entendeur…

Facebook Comments

Website Comments

  1. Patrick

    Bonjour,

    Vu mon expérience dans une boîte Française au Lux je conseillerais de ne pas en parler surtout si vous êtes FREELANCE. La grande majorité son incapables de comprendre que votre tarif journalier n’est pas votre salaire. Encore moins si comme moi vous êtes originaire d’une région Française assez éloigné de la frontière. Ce qui implique un double logement.

    Les seuls personnes (à qlq exception près) avec qui vous pouvez (voir devez) en parler ce sont les autres FREELANCE.

Post a comment