Tests de langues : 7 méthodes pour bien se préparer


TOEFL, TOEIC, Cambridge : les tests de langues sont devenus des passages obligés.
 
Ils sont même exigés pour obtenir certains diplômes ou intégrer une université étrangère. Voici sept méthodes pour augmenter votre score à ces examens.
 
Hugo, 18 ans, vient d’intégrer Sciences po Paris. Et cette année, c’est décidé, il va s’inscrire au test d’anglais le plus répandu au monde, le TOEFL (Test of English as a Foreign Language).
 
« Avoir un bon niveau en anglais est indispensable si je veux suivre des cours dans une université américaine prestigieuse, explique-t-il.
 
Et ce niveau doit être évalué et certifié par un test ! » Mais comment s’entraîner pour obtenir un bon score au TOEFL, ou à d’autres tests certifiés tels que le TOEIC (Test of English for International Communication), l’IELTS (International English Language Testing System), ou encore ceux proposés par l’université de Cambridge… Voici sept méthodes efficaces pour y parvenir.
 
1. Avec un livre : pour le côté économique
 
D’après Alain Lieury, auteur de « Mémoire et réussite scolaire » (éditions Dunod), lire est plus efficace pour apprendre de nouveaux mots que regarder un film en VO.
 
Privilégiez les ouvrages recommandés par les sociétés organisatrices des tests : l’université de Cambridge (en Angleterre) et ETS (Educational Testing Service, aux États-Unis) ; ils sont accompagnés souvent de plusieurs CD-Rom.
 
Le “Guide officiel du TOEFL” (éditions Eyrolles, 44,50 €) est le plus connu : vous y trouverez des conseils, des sujets de dissertations officiels et des tests d’entraînement à l’écrit vous permettant de vous exercer dans des conditions réelles.
 
L’avantage :
pas besoin de connexion Internet.
 
L’inconvénient :
prévoir des cours de conversation en plus pour s’entraîner à l’oral.
 
2. À la fac ou au lycée : de l’intensif !
 
De nombreuses universités peuvent vous préparer aux tests de langues. C’est le cas de Lyon 2, Paris 13 et Paris-Dauphine.
 
Dans cette dernière, la préparation à l’examen du TOEFL vous coûtera 250 €, incluant 10 heures de cours intensif, un test d’entraînement en ligne ainsi qu’un manuel d’entraînement.
 
À noter que les frais sont de 100 € seulement pour les boursiers de cette université parisienne. Les cours sont ouverts à tous mais sont vite pleins, c’est pourquoi il vaut mieux vous y prendre à l’avance.
 
Sachez que des lycées proposent aussi à leurs élèves (et uniquement à eux cette fois) des préparations aux tests de langues.
 
Par exemple, au lycée des Francs-Bourgeois à Paris, la formation de sept semaines à raison de deux heures par semaine ne coûte que 120 €. Renseignez-vous directement dans votre établissement scolaire.
 
L’avantage :
le prix très attractif.
 
L’inconvénient :
les élèves de l’établissement sont souvent prioritaires.
 
3. Un séjour à l’étranger : un plongeon efficace
 
L’immersion reste la meilleure méthode. La plupart des organismes (EF, ESL, Nacel…) proposent des séjours à l’étranger aboutissant au passage du TOEFL, du TOEIC ou de tout autre test certifié.
 
Le principe est le suivant : le matin, vous suivez des cours axés sur la préparation aux examens, avec à la fois des cours de conversation en petit groupe (six personnes au maximum) ainsi que des exercices sur ordinateur ou sur tablette tactile.
 
L’après-midi, vous pratiquez des activités en anglais avec d’autres jeunes (sport, bowling, visites). Enfin, vous rejoignez votre famille d’accueil en fin de journée.
 
ESL propose un séjour en Grande-Bretagne pour se préparer aux tests de langues (Cambridge, TOEFL…). Comptez 1.955 £ (environ 2.310 e) pour quatre semaines.
 
L’avantage :
efficace si vous ne vous regroupez pas entre Français.
 
L’inconvénient :
reste cher.
 
4. En cours particuliers : pour se débloquer
 
Un cours en face à face vous permettra d’améliorer votre niveau de compréhension et votre aptitude à vous exprimer. La difficulté est de trouver un professeur compétent.
 
Certains organismes spécialisés dans l’enseignement des langues étrangères, tel Speaking Agency, s’engagent à vous trouver un enseignant – niveau collège ou lycée – natif du pays et expérimenté, à partir de 37 € l’heure.
 
Il est aussi possible de demander cette prestation à n’importe quel organisme de soutien scolaire (Acadomia, Anacours, Complétude, Legendre…).
 
Vous paierez un certain nombre de cours à l’avance, en général une dizaine, ainsi que des frais d’inscription.
 
L’avantage :
déduction fiscale possible.
 
L’inconvénient :
il faut compléter avec une préparation en ligne ou un ouvrage avec CD-Rom pour s’habituer au format du test.
 
5. Un stage en agence : l’émulation en prime
 
Plusieurs sociétés spécialisées dans l’enseignement des langues (British Council, Wall Street Institute, Victoria’s…) proposent des cours en présentiel axés sur la préparation aux examens.
 
Dans les 62 agences Wall Street Institute, par exemple, les candidats suivent des cours en petits groupes de quatre ou cinq élèves avec un professeur de langue maternelle anglaise.
 
Les élèves peuvent ensuite s’entraîner avec des tests blancs sur des ordinateurs et même passer le test dans l’agence. Comptez alors 390 € pour sept heures et demie de formation et la passation du test.
 
L’avantage :
les enseignants sont formés à la pédagogie.
 
L’inconvénient :
nécessite d’avoir une agence près de chez soi.
 
6. Sur son portable : pour limiter les temps morts
 
Et si vous prépariez le TOEFL sur votre smartphone ? Il existe de nombreuses applications permettant de s’exercer aux différents tests de langues.
 
Très pratique, vous pourrez profiter du moindre temps mort pour vous entraîner, notamment dans les transports en commun.
 
Citons, par exemple, iTooch TOEFL (4,49 €) qui permet d’aborder toutes les facettes du test linguistique d’anglais.
 
Mais il existe d’autres applis, qui sont gratuites, telles que Grammar Up, qui permet, sous forme de QCM (question à choix multiples), de progresser à votre rythme en grammaire et en vocabulaire.
 
L’avantage :
permet de réviser dans les transports.
 
L’inconvénient :
abîme un peu les yeux, à force.
 
7. Sur Internet : ludique et convivial
 
Les étudiants qui apprennent en ligne ont des meilleurs résultats que ceux qui suivent des cours en classe : c’est le constat d’une étude publiée par le ministère américain de l’Éducation en 2009 (1).
 
De nombreux organismes français et internationaux – CNED (Centre national d’enseignement à distance), EF English Town, ETS Global, Kaplan International Colleges… –proposent des cours en ligne permettant de se préparer aux principaux tests de langues.
 
Grâce à un mot de passe, vous avez accès à une école virtuelle sur Internet, avec vidéos, cours de langues et préparations aux examens.
 
Certains vont encore plus loin. Ainsi, EF English Town propose chaque jour des cours collectifs qui vous permettent d’écouter en direct l’enseignement, mais également d’intervenir oralement ou par écrit.
 
Il est aussi possible de prendre des cours particuliers en visioconférence. Leur offre démarre à 49 € par mois (pour des exercices en illimité et 30 cours collectifs).
 
L’avantage :
efficace et motivant.
 
L’inconvénient :
avec les abonnements mensuels la facture monte vite.
 
(1) Evaluation of Evidence Based Practices in Online Learning, US Department of Education.
 
 
Annabelle Junillon, responsable marketing d’ETS Global // © DRANNABELLE JUNILLON, RESPONSABLE MARKETING D’ETS GLOBAL : “LE BACHOTAGE NE SUFFIT PAS”
 
« Une préparation sur Internet ou avec un livre permet de ne pas être déstabilisé par le format du test. Le test TOEFL, par exemple, dure quatre heures environ, et exige beaucoup de concentration.
 
Le fait de ne pas être surpris par le type de questions, d’arriver confiant et détendu, aidera le candidat à être performant et à atteindre un meilleur score. Mais un simple bachotage ne suffit pas pour passer du niveau débutant à expert.
 
Il faut en plus parler aussi souvent que possible avec des étrangers, regarder des films en version originale, lire des ouvrages, des articles de la presse étrangère pour apprendre du vocabulaire, faire des exercices de grammaire et, si possible, partir à l’étranger. »
 
Source ; letudiant.fr
 
Retrouvez toutes nos offres d’emploi et de formations sur www.moovijob.com !
 
Infos, actus, bons plans : rejoignez-nous sur Facebook