Assurer la qualité de l’apprentissage avec la «Formation pour tuteurs en entreprise»


Ce mardi 3 décembre 2013, la LSC, l’organisme de formation de la Chambre de Commerce, a organisé la remise officielle des certificats de participation aux lauréats de la «Formation pour tuteurs en entreprise».
 
A cette occasion, 712 tuteurs se sont vus remettre leur certificat en présence de Monsieur Michel Lanners, Premier Conseiller de Gouvernement au Ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle (MENFP).
 
Depuis le lancement de cette initiative en mai 2010, la formation a totalisé 2300 inscriptions. Toutes les informations relatives à la formation sont accessibles sur la plate-forme tuteurs sur www.lsc.lu/tuteurs
 
Toute personne chargée d’encadrer et d’accompagner les apprentis en entreprise, c-à-d le tuteur, est tenu de suivre la «Formation pour tuteurs en entreprise».
 
L’objectif de cette dernière est de permettre aux tuteurs de mieux réussir les missions qui leurs sont confiées, en les outillant des concepts pédagogiques de base visant la simplification de l’encadrement de l’apprenti, la transmission de compétences dans une logique modulaire ainsi que l’évaluation des compétences acquises.
 
Selon la réglementation du droit de former, la participation à cette formation est obligatoire pour toute entreprise qui s’investit dans la formation d’un ou de plusieurs apprentis.
 
Lors de son allocution de bienvenue, Fernand Ernster, Président du Conseil de Gérance de la LSC et Vice-président de la Chambre de Commerce, a tout d’abord félicité les lauréats pour leur investissement dans l’éducation de jeunes apprentis.
 
Il a relevé que le tuteur, en tant que responsable de la formation pratique et du suivi pédagogique de l’apprenti en entreprise, occupe un rôle central dans la relation avec le lycée technique et la LSC.
 
Cette formation s’inscrit dans l’approche d’assurance-qualité de l’apprentissage et contribuera ainsi non seulement à améliorer l’image de marque de la formation professionnelle, mais aussi à garantir l’acceptation de ses diplômes et certificats au-delà de nos frontières, pour faire de l’apprentissage à moyen terme un premier choix positif.
 
Monsieur Ernster a mis en avant le fait que pour les sessions 2012-2013 la LSC a innové en proposant, pour la première fois, des sessions de formation pour le secteur Horeca avec des horaires aménagés l’après-midi, des sessions pour le secteur «santé» et une session pour les tuteurs d’apprentis sous convention étatique ou communale.
 
Monsieur Ernster a conclu son allocution en rappelant que la Chambre de Commerce, par le biais de la LSC interposée, gère presque deux tiers de tous les contrats d’apprentissage actifs au Luxembourg, et a précisé qu’à la rentrée 2013, quelque 900 nouveaux contrats ont été enregistrés dans les secteurs de l’industrie, de l’Horeca, du commerce et des services.
 
Monsieur Michel Lanners, Premier Conseiller de Gouvernement au Ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle, a expliqué que la réforme de la formation professionnelle exige que chaque tuteur sache faire une évaluation de l’apprenti basée sur les compétences à acquérir.
 
Selon Monsieur Michel Lanners, l’enseignement de cette nouvelle méthode d’évaluation à l’aide d’indicateurs et de standards fixés est une aide précieuse pour tous les tuteurs en entreprise.
 
Monsieur Michel Lanners a également relevé l’engagement de la LSC dans la mise en œuvre de la réforme de la formation professionnelle.
 
Le programme complet de la formation, ainsi que le calendrier des prochaines sessions peuvent être consultés sur le site web www.lsc.lu/tuteurs
 
Source ; paperjam.lu
 
Retrouvez toutes les offres d’emploi au Luxembourg sur www.moovijob.com !