Dernières tendances en matière d’études sur le recrutement et l’emploi

De nombreux sujets d’étude sur l’emploi et le recrutement passent à la loupe des job boards et des cabinets de recrutement, en témoignent les flux d’actualités sur Twitter. Aujourd’hui, on vous parle des dernières tendances d’études sur le sujet qui semblent se focaliser sur l’intérêt des salariés selon leur profil et comment les attirer. Commencerait-on enfin par se poser les bonnes questions ? 🙂 
pexels-photo-191830

Depuis 2010, on en finissait plus de voir des articles parler des départs à la retraite et de la nouvelle génération Y qui « bouleversait les codes du monde du travail ». Cabinets d’audit, de recrutement et grands groupes s’en donnaient à cœur joie pour identifier les leviers marketing pour attirer ces profils et améliorer leur productivité. En clair, ils ne visaient qu’une partie du problème. Ils ne s’intéressaient pas vraiment aux candidats.

Au bout de 5 ans, ces sujets se sont épuisés, les jeunes Y ont laissé la place aux Z et aux C. Depuis 2-3 ans, on se concentre plutôt sur la digitalisation des fonctions RH autour de nouvelles technologies. SIRH, outils d’aide à la décision, sourcing et marque employeur sont des sujets phares.

Ces derniers mois, il semblerait que la fonction RH soit beaucoup plus dans l’introspection avec la « pénurie des talents » (Manpower) on retrouve beaucoup d’études POUR les recruteurs où on leur explique quels réseaux sociaux utiliser pour approcher les talents (OpinionWay/Prism’Emploi), mais aussi quelles sont les attentes des candidats face à eux et à leur recherche d’emploi (CareerBuilder). Il semblerait donc qu’on se mette dans les bottes des candidats et qu’on cherche à s’améliorer pour dénicher les meilleurs talents.

Bien sûr, en fin d’année, les marronniers sur les salaires (Page Group, Edgar People et Robert Half APEC/ANDRH sur la rémunération des RH) ou les secteurs qui recrutent, et les top employeurs (Glassdoor) font toujours partie des Top sujets. On s’intéresse aussi toujours autant aux jeunes diplômés et à leurs conditions d’insertion sur le marché de l’emploi (Viadéo).

Par ailleurs, on recense de plus en plus d’articles sur le thème de la robotisation, et de l’emploi dans le futur (Penser l’emploi autrement (Adecco) ; Mon nouveau bureau (Essec). On voit aussi une spécialisation des études par secteurs ou par métiers en tension où l’on se demande si le demandeur d’emploi a changé (Pôle Emploi), comment attirer ces profils spécifiques (le cas de l’IT chez OpinionWay), ou encore quelles sont les attentes de ces candidats (LinkedIn).

Nous retiendrons que le champ d’étude sur l’emploi et le recrutement s’oriente de plus en plus vers les candidats et surtout sur des métiers en tension comme en IT, mais les autres secteurs ne sont pas en reste. Les acteurs du recrutement font de plus en plus d’efforts pour attirer de nouveaux profils et ceci passe par leur référencement avec des études pour se faire connaitre en tant qu’expert sur le domaine de compétence. Par exemple, l’Apec a réalisé une étude sur les salaires dans les fonctions RH en partenariat avec l’ANDRH pour attirer de nouveaux prospects, mais aussi de nouveaux candidats pour les former à ses nouveaux outils de recrutement.

On peut donc espérer qu’à l’avenir, chaque branche ou métier aura son baromètre de l’emploi avec l’explosion du contenu SEO fourni par les acteurs du recrutement pour qui les enjeux numériques sont importants, d’autant plus que les jeunes diplômés utilisent à 83 % internet pour chercher un emploi ! (OpinionWay/Prism’Emploi)

N’hésitez pas à cliquer sur les liens des études qui vous intéressent ! On vous souhaite une bonne lecture ! 😉

Photos : Pexels

Facebook Comments

Website Comments

  1. Virtual Private Servers

    La Chaire Responsabilite Societale des Entreprises d’Audencia Business School vient de publier une etude sur les dernieres tendances en matiere de consommation responsable.

Post a comment