Handicap : 7 conseils pour favoriser son insertion professionnelle

 

Pour mettre toutes les chances de son côté, il faut favoriser les rencontres avec les acteurs de l’entreprise.
Les conseils de Dominique Le Douce, responsable du développement associatif de L’ADAPT (Association pour l’insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées).

 

1. Réaliser des stages, c’est bien

Le stage reste un bon moyen d’acquérir de l’expérience et de comprendre le fonctionnement interne d’une entreprise, d’un service que le jeune diplômé est susceptible d’intégré. Il s’agit d’apprendre les codes et les règles de son futur poste de travail.

2. Savoir communiquer sur ses stages, c’est mieux

Si réaliser un stage est une expérience permettant de mieux appréhender son futur environnement professionnel, il n’en demeure pas moins que le jeune diplômé doit aussi être un bon communicant, et savoir valoriser ses points forts et expériences. Un jeune diplômé est avant tout le porte-parole de sa candidature. Chaque mot doit être résolument orienté vers la valeur ajoutée travail.

3. Avoir des entretiens conseils

Il faut aller vers ceux qui ont de l’expérience à faire partager. Sollicitez les recruteurs pour des entretiens conseils, qui constituent le sas de la phase d’embauche. Chaque échange est valorisant et enrichissant. Stratégiquement, il vaut mieux demander des entretiens conseils que des entretiens d’embauche dans un premier temps.

4. Développer et entretenir son réseau professionnel

C’est l’assurance de rester en contact avec son futur environnement de travail et de se garder aux bons souvenirs d’un recruteur.

5. Favoriser et démultiplier les rencontres…

… En participant à des manifestations comme des forums emploi, des job datings ou des handicafés. Ces manifestations permettent de se familiariser avec différents profils de recruteurs. Il faut savoir appréhender « le recruteur » et rien ne vaut la rencontre directe ! Le candidat doit se forger une expérience et une pratique de l’échange et de l’entretien d’embauche.

6. Se faire accompagner

Par des passeurs vers l’emploi comme par exemple les bénévoles de L’ADAPT ou de la FEDEEH (Fédération étudiante pour une dynamique études et emploi avec un handicap). Ils fédèrent différents acteurs accompagnant vers l’emploi des jeunes étudiants en situation de handicap. Par exemple, la FEDEEH développe un réseau de parrainage par des étudiants RH auprès de jeunes diplômés handicapés.

7. Se questionner pour trouver le juste équilibre entre humilité et ambition

Pour rechercher le juste équilibre entre le binôme humilité-modestie et celui de la volonté-ambition, le candidat handicapé diplômé doit savoir prendre du recul pour faire correspondre son projet professionnel aux besoins de l’entreprise.

Article publié sur jeunedip.com – Rachida Soussi

Retrouvez toutes nos offres d’emploi sur Moovijob.com !

Facebook Comments

Website Comments

  1. handicap

    Ces genres de conseils restent toujours très utiles étant donné qu’il n’est désormais plus facile de trouver un emploi, surtout pour les personnes en situation de handicap!
    Je t’en suis très reconnaissante!

    Francia

Post a comment