Jeunes diplômés : Comment se créer un réseau ?

Il ne faut pas perdre de temps, avant même l’obtention de son diplôme, le futur diplômé doit s’activer pour la recherche d’un emploi. Les contacts sont essentiels, meltyCampus vous en dit plus.

 

Le site du Figaro Etudiant s’est penché sur les futurs diplômés. Il est essentiel pour ces derniers de se faire un réseau mais surtout de le développer rapidement pour obtenir un emploi. Le moment idéal pour faire gonfler ses contacts c’est pendant les stages,  »plutôt que de toujours déjeuner entre stagiaires ou avec son maître de stage, il peut être opportun de rencontrer de façon informelle des personnes d’autres services pour comprendre le fonctionnement de l’entreprise et faire savoir que l’on sera à la recherche d’un emploi dans quelques mois. » Sebastien Hampartzoumian, directeur général chez Page Personnel poursuit en disant que  »les employeurs sont sensibles aux jeunes qui s’intéressent à l’entreprise », même si, les entreprises n’embauchent pas assez de stagiaire selon Génération Précaire. meltyCampus vous l’affirme, l’étudiant doit se faire remarquer par ses compétences et son potentiel et pourquoi pas à travers les réseaux sociaux ! Ces derniers sont aujourd’hui très en vogue pour trouver un stage ou un job.  »Il faut savoir se mettre en visibilité, faire connaître son positionnent », explique dans le Figaro Etudiant Isabelle Deprez, dirigeante de l’agence En Scène.

Les CV les plus originaux, comme par exemple le plus bizarre de la semaine, diffusés sur le net ont parfois rencontrer le succès que la personne recherchait. Tout le long de ses études et des diverses expériences, il est recommandé de ne jamais perdre les contacts que l’on a pu obtenir comme, “certains contacts, pris par exemple avec des cabinets de recrutement généralement plus centrés sur les profils expérimentés, pourront être utiles à l’avenir, s’ils sont entretenus, en donnant régulièrement de ses nouvelles”, explique Sebastien Hampartzoumian. Le marché de l’emploi s’annonce une nouvelle fois très difficile pour les jeunes. Jean-Marie Moix détaille une dégradation entre – 10 et – 25 % en 2013, c’est pour cette raison que les diplômés doivent s’activer très tôt pour espérer trouver un travail.

Article publié le 12 mars 2013 – meltycampus.fr – Emma Faury

 

Venez développer votre réseau de contacts aux soirées Plug&Work by Moovijob !