Le marketing au service de la recherche d’emploi : 3 outils indispensables

emploi

 

Mon parcours professionnel antérieur dans le marketing m’amène aujourd’hui à transposer quelques outils éprouvés de cette science commerciale aux techniques de la recherche d’emploi.

Tout comme pour vendre un produit, il faut analyser son marché et son offre. Ainsi, j’invite les candidats à utiliser ces quelques matrices pour se positionner efficacement sur le marché de l’emploi !

 

Analyse SWOT : Forces, Faiblesses, Opportunités et Menaces

emploi

L’analyse SWOT repose sur l’analyse de l’environnement interne (Forces et Faiblesses) et externe (Opportunités et Menaces). En d’autres termes, il faut tout d’abord engager une réflexion sur ses propres qualités et défauts que l’on classera respectivement dans les cases Forces et Faiblesses (voir schéma ci-dessous). Comme il est toujours difficile de s’auto-évaluer, n’hésitez pas à demander l’avis de vos proches et/ou de vos relations professionnelles.

En ce qui concerne l’analyse de l’environnement externe et donc desOpportunités et des Menaces du marché de l’emploi, vous devrez mener une petite enquête auprès d’un conseiller Pôle Emploi ou bien consulter les études documentaires de la DARES pour votre région. J’attire plus particulièrement votre attention sur les fichiers PDF concernant « les tensions sur le marché du travail ». Vous pourrez donc synthétiser les informations collectées dans le tableau réalisé pour l’analyse SWOT.

Les 5 forces de Porter: Ou comment évaluer l’intensité concurrentielle

 emploi

Menace des nouveaux entrants : il s’agit ici d’évaluer la capacité des jeunes diplômés à imposer leur profil à un recruteur de par leur niveau de formation et expériences professionnelles.

Menace des candidats de substitution : il faut évaluer la capacité des candidats autodidactes et en reconversion à imposer leur profil à un recruteur de par leur parcours professionnel.

Pouvoir de négociation des recruteurs et des candidats : cette observation devrait permettre de savoir si le recruteur est en position de force lors de la négociation des conditions de travail et plus particulièrement des éléments de rémunération.

Intensité concurrentielle : c’est ici qu’il faut se poser la question de l’offre par rapport à la demande. Y a-t-il beaucoup de candidats pour peu de postes ? L’inverse ? Les conditions de travail tirent vers le haut ? vers le bas ?

La cible de positionnement

emploi

Tout d’abord, il n’y a pas de critère obligatoire et c’est donc à vous de définir les critères de positionnement. Néanmoins, et ceci afin de vous aider, je vous propose d’utiliser le « niveau de compétences » en ordonnée et « niveau de rémunération » en abscisse. Ensuite, vous devez tenter de vous positionner avec votre propre évaluation puis en faire de même avec les caractéristiques du marché de l’emploi et plus particulièrement ceux qui s’appliquent à votre métier.

Il va s’en dire que si votre positionnement est très éloigné des règles du marché il faudra alors revoir vos prétentions à la hausse ou à la baisse selon les cas.

Article publié sur wiktik.com – Hervé Padilla

Retrouvez toutes nos offres d’emploi sur Moovijob !

Facebook Comments

Post a comment