Les 50 entreprises qui recrutent le plus de cadres

 

Safran, EDF, Alten… Les 50 boîtes qui prévoient de recruter le plus de cadres en 2012 proposeront en tout 47 597 contrats aux cols blancs. Cadremploi publie, en exclusivité, les données relatives aux recrutements des cadres qui ont été collectées par le Figaro dans le cadre de son « Palmarès des entreprises qui recrutent », publié le 17 septembre.
40 000, c’est le chiffre du jour. C’est le nombre d’embauches que la SNCF compte pourvoir d’ici 5 ans, adéclaré ce matin Guillaume Pepy, le patron de l’opérateur ferroviaire. Combien de cadres parmi les heureux élus ? L’info n’est pas précisée. Pour 2012 et 2013, quoi qu’il en soit, la SNCF devrait en embaucher 2000. C’est en tout cas ce que le groupe a déclaré au Figaro dans le cadre de l’enquête préparatoire du « Palmarès des entreprises qui recrutent », publié dans le quotidien le 17 septembre.Cadremploi précise, en exclusivité, le nombre de recrutements de cadres que les entreprises ont déclaré au Figaro. En tout, les 50 premiers « grands recruteurs » devraient donc proposer aux cols blancs 47 597 postes.

Premier recruteur de cadres en 2012, le groupe Safran prévoit ainsi 2 850 recrutements de cadres en 2012 (contre 1 880 à 2 250 en 2013). En deuxième position suit EDF, avec 2 700 embauches en 2012 (750 au premier trimestre 2013). Alten et Altran affichent aussi bien haut leurs ambitions avec respectivement 2 340 et 2 200 offres pourvues ou à pourvoir en 2012 auprès des cols blancs.

L’année 2013 devrait être moins faste : si l’ensemble des entreprises interrogées n’a pas répondu sur ce point, la tendance est globalement baissière.

Classement Entreprises (Effectifs France) Recrutements cadres en 2012 Recrutements cadres prévus en 2013
1 Safran (36000) 2850 1880 à 2250
2 EDF (105129) 2700 750 au premier trimestre
3 Alten (7800) 2340 2520
4 Altran Technologies (8000) 2200 entre 2200 et 2500
5 Bouygues 1 800 1 350
-75712
6 Capgemini-Sogeti (20000) 1700 1700
7 Assystem (6500) 1500 1600
8 Sopra Group (13310) 1400 Non Communiqué (N.C.)
9 Caisse des dépôts (26410) 1350 1215
10 Gdf Suez (107224) 1350 N.C.
11 Gfi Informatique (6500) 1300 N.C.
12 Société Générale (40000) 1250 N.C.
13 Akka Technology (5 000) 1200 1600
14 BPCE (115000) 1 200 1 200
15 EADS (52269) 1200 N.C
16 Thales (68325 en 2011) 1100 750
17 France Telecom Orange (102000) 1100 N.C.
18 Ausy (3800) 1090 1090
19 PwC (4000) 1080 990
20 Steria (6000) 1080 900
21 SNCF (215000) 1000 1000
22 Bull (5000) 980 980
23 Ernst &Young (4500) 950 750
24 Deloitte (6400) 900 900
25 La Poste (262000) 800 600
26 BNP Paribas (65800) 750 750
27 Neurones (3200) 720 600
28 Segula Technology (6 000) 700 900
29 Veolia (101 088) 700 650
30 Decatlon (15000) 700 500
31 Atos Origin (17500) 700 N.C.
32 Eiffage (60000) 690 650
33 DCNS (12987) 600 550
34 Vinci (106000) 600 500
35 Open (3000) 595 470
36 Galeries Lafayette (43691) 522 500
37 Total (35000) 500 500
38 Michelin (25000) 500 450
39 Alstom (17750) 450 400
40 Saint Gobain (47150) 400 500
41 SPIE (29000) 375 N.C.
42 Mazars (2300) 355 300
43 Fives Stein (3519) 330 330
44 Synchrone Technology (500) 320 420
45 Infotel (1600) 300 300
46 Siemens France (8000) 300 250
47 Axa (15000) 280 200
48 BT France (2600) 280 280
49 Générale de Santé (19400) 260 N.C.
50 Alcatel Lucent (9500) 250 250
Méthodologie : ces données sont issues de l’enquête menée dans le cadre du « Palmarès des entreprises qui recrutent », coordonnée par Christine Lagoutte et publiée le 17 septembre dans Le Figaro. 118 entreprises ont répondu à cette enquête.


Le classement souligne la prédominance de l’informatique comme premier secteur recruteur de cadres. Alten projette ainsi 2 520 embauches contre 2340 cette année et Akka Technologies annonce 1 600 recrutements contre 1 200 en 2012. Capgemini-Sogeti table sur la stabilité avec 2 700 postes à pourvoir cette année comme en 2013.Méthodologie : ces données sont issues de l’enquête menée dans le cadre du « Palmarès des entreprises qui recrutent », coordonnée par Christine Lagoutte et publiée le 17 septembre dans Le Figaro. 118 entreprises ont répondu à cette enquête.

Le marché de l’emploi des cadres reste donc dynamique, même si l’APEC note un ralentissement que confirme les derniers chiffres de l’intérim. Pas de panique : « La crise actuelle n’a rien à voir avec celle de 2009, où nous avions observé un décrochage brutal des embauches », nous confiait Fabrice Coudray, directeur chez Robert Half International France début septembre. Et puis, maintenant, vous savez où postuler…

Article publié le 24 septembre 2012 – cadremploi.fr – Elodie Buzaud

Retrouvez toutes nos offres d’emploi sur Moovijob.com !