Les brasseries et l’Horeca main dans la main


Le secteur brassicole et celui de l’Horeca demeurent des piliers stables de l’économie nationale, révèle une étude publiée par EY.
 
360 emplois directs, 40 millions d’investissements au cours de ces 12 dernières années et une production totale de 293.000 hectolitres en 2012: tel est en quelques chiffres le portrait du secteur brassicole au Luxembourg, présenté mercredi dans une étude réalisée par EY et relayée par le Statec.
 
Signe de la bonne santé de ce secteur, sur lequel la crise ne semble pas avoir d’emprise, il investit annuellement 4,5 millions d’euros dans l’Horeca (les hôtels, les restaurants et les cafés).
 
«Pour 1 euro investi dans le secteur de l’Horeca, 1,16 euro supplémentaire est investi dans l’ensemble de l’économie», relève l’étude qui met également en avant le fait qu’un emploi dans une brasserie signifie un emploi dans l’agriculture, un dans l’emballage et la logistique, un dans le marketing, un dans le commerce et une douzaine dans l’Horeca.
 
Fin 2011, l’Horeca, également porteur selon EY, consistait en 2.752 entreprises et 17.800 emplois.
 
Ces chiffres sont passés depuis lors – fin septembre 2013 – à 2.845 entreprises fournissant du travail à un peu plus de 19.000 personnes. En y ajoutant les emplois indirect liés à ses activités, le décompte fait état de 33.000 emplois, soit 8,8% de l’emploi total au Grand-Duché.
 
Dans le secteur de l’Horeca toujours, 20% des salariés sont des jeunes de moins de 25 ans, contre 9% tous secteurs confondus.
 
Source ; paperjam.lu
 
Venez rencontrer votre futur employeur au Luxembourg lors de la tournée Plug&Work Europe 2013 ! Toutes les infos et inscriptions sur plugnwork.eu !
 
Retrouvez toutes les offres d’emploi et de formations au Luxembourg sur www.moovijob.com !