L’IRRÉSISTIBLE ASCENSION TECHNOLOGIQUE DES FEMMES

The Rise of Women in Tech - Une

 

Une étude publiée à l’occasion du Women’s Forum montre que, pour choisir un dirigeant d’entreprise, 55% des décideurs opteraient pour un inconnu plutôt qu’une femme ayant fait ses preuves. Les progrès de la mixité et de la diversité passent par un changement des mentalités aux plus hauts niveaux.

Les « plafonds de verre » bloquent l’ascension des femmes, même dans des entreprises à la pointe de l’innovation comme Google. Mais il ne s’agit pas que de cela. Les femmes « ne sont pas là où les métiers de demain vont se développer », elle ne choisissent pas les filières les plus porteuses et sont aujourd’hui largement confinées dans le « ghetto rose » des fonctions support – ce qui explique en partie la persistance d’importants écarts de rémunération et certaines difficultés d’ascension professionnelle.

 

Femmes et métiers d’avenir : une nouvelle dynamique

Dans les filières très porteuses des sciences et technologies(« STEM » en anglais : sciences, technologies, ingénierie, mathématiques), seulement un quart des emplois sont occupés par des femmes. Seules 8% des start-ups financées par le capital-risque sont dirigées par des femmes.

Y aurait-il un effet Marissa Mayer ? Les actions de sensibilisation sont-elles en train de porter leurs fruits ? Une infographie publiée par MBAonline montre que la donne est en train de changer aux Etats-Unis : depuis peu, les femmes s’aventurent dans la filière technologique. Les entreprises ont tout à gagner à tirer les conséquences de cette nouvelle dynamique, porteuse de croissance.

 

Féminisation des technologies = croissance

  • 41% des majors du cursus « science informatique » de Harvard sont des femmes. En 2011, la proportion de femmes dans le secteur IT a bondi de 29%.
  • Les femmes s’intéressent de plus en plus aux technologies : 55% des profils sur le web social sont des femmes. Le profil-type du social gamer : une femme de 43 ans .
  • Dans les métiers scientifiques et technologiques, les salaires des femmes sont de + 33%, soit un tiers, supérieurs à la moyenne de ceux des femmes dans tous les autres secteurs confondus . Sur ce secteur, la différence de rémunération entre hommes et femmes est inférieure à celle de tous les autres secteurs confondus – un point confirmé, en France, par l’étude « Mutationnelles » d’Orange.
  • Chez les femmes, la création d’entreprise est 1,5 fois (50%) plus fréquente que la moyenne. Les entrepreneuses se lancent avec des financements qui ne représentent que 12% de ceux accordés à leurs homologues masculins… Mais ont des revenus 12% plus élevés !
  • Dans les entreprises dont les comités de direction comprennentau moins trois femmes, les performances sont largement supérieures à celles des entreprises où les décideurs sont exclusivement masculins. + 84% de bénéfices, + 60% de retour sur investissement, + 46% de retour sur capitaux propres.

Article publié le 10 octobre 2012 – L’Atelier de l’Emploi de Manpowergroup.fr – femmesdunumerique.com

Retrouvez toutes nos offres d’emploi sur Moovijob !