Qu’attendent les recruteurs d’une formation en management ?

Quelle formation faut-il choisir avant d’intégrer une école de commerce ? Dans quelle mesure ce choix peut-il être déterminant, particulièrement aux yeux d’un recruteur ? Pour la sixième année consécutive, plus de 400 DRH se prononcent sur ces questions dans le cadre d’une enquête réalisée par l’IFOP. Tour d’horizon.

En ces temps de crise où le taux de chômage chez les jeunes diplômés n’a jamais été aussi élevé, mieux vaut mettre toutes les chances de son côté lorsque l’on postule à son tout premier job. La dernière enquête publiée par l’IFOP met ainsi en lumière les perceptions et les attentes que les recruteurs ont vis-à-vis des formations en management. Sont ainsi abordés des sujets aussi divers et variés que les atouts principaux dont les jeunes diplômés doivent être dotés, mais aussi le degré d’importance accordé à la formation suivie avant l’entrée en école de commerce.

Le BTS plébiscité pour la 6ème année consécutive
Cela peut paraître surprenant, mais un peu moins de 70 % des recruteurs interrogés déclarent tenir compte de la formation suivie par un jeune diplômé avant l’intégration dans une école de commerce. Précisons qu’en 2010, ils étaient 83 % !
Parmi les formations particulièrement plébiscitées par les DRH, le BTS continue à tenir tête aux classes préparatoires, talonnées par le master et le DUT. Quelles sont les raisons d’un tel engouement des recruteurs pour les BTS ? Pour 35 %, il s’agit de la multiplicité des expériences professionnelles offerte par la formation. Un tiers cite la maîtrise du métier induite par les compétences techniques acquises, quand le dernier tiers invoque la spécialisation sectorielle. A noter que, lors du concours Passerelle 2012, les étudiants issus de BTS représentaient 31 % des 2081 candidats affectés dans une école de commerce. Ceux issus de DUT représentaient, quant à eux, la moitié des affectés.
Les atouts recherchés par les recruteurs
A ce jour et aux dires des DRH interrogés, tout bon jeune diplômé d’école de commerce et de management se doit de posséder, pour 44 %, une spécialisation dans un métier ou dans un secteur en lien avec l’activité de l’entreprise. A noter que l’expérience professionnelle (28 %) se classe en seconde position des critères déterminants, suivie par la nécessité d’avoir réalisé un parcours cohérent depuis l’obtention du bac (13 %). Autant de critères qui semblent confirmer le bien-fondé d’une formation en BTS avant l’entrée dans une école de commerce. A bon entendeur.

Publié le 12/02/2013 – e-orientations.com – Par La Rédaction

Retrouvez toutes nos offres pour jeunes diplômés et première expérience sur Moovijob.com !