Réussissez votre CV en Anglais !

Avant de se lancer dans la rédaction d’un CV en anglais:

– Eloignez-vous du français: Ne traduisez pas votre CV français en anglais. C’est la meilleure manière de ne pas répondre aux exigences des recruteurs anglo-saxons. Faites également attention à l’orthographe et notamment aux « faux-amis », ces mots qui se ressemblent fortement dans les deux langues mais qui ont des significations très différentes. Par exemple, « grandes écoles » ne se traduit pas par « high school » qui signifie lycée en anglais. Essayez donc de vous faire relire par un natif pour vérifier que votre CV ne comporte pas de fautes ni sur le fond ni sur la forme.

– Une lettre à l’anglaise ou à l’américaine? Adaptez votre CV au pays dans lequel vous postulez car leur forme varie légèrement entre la Grande-Bretagne et les Etats-Unis (cf.rubrique par rubrique). Les règles d’écriture ne sont pas non plus exactement les mêmes (les dates, les abréviations et parfois même l’orthographe varient). Les Britanniques écrivent, par exemple, « controlled alors que les Américains écrivent « controled ». Si vous postulez dans les deux pays, prévoyez donc plusieurs modèles de CV.

– Allez à l’essentiel: Comme en France, votre CV doit être précis et concis. Les recruteurs ne passent pas plus d’une minute par CV et ne feront pas l’effort de le déchiffrer s’il n’est pas clair. Essayez donc de ne pas dépasser deux pages.

Le CV rubrique par rubrique
Etat civil (personal data)
Aux Etats-Unis, conformément aux mesures anti-discrimination, il est interdit de préciser votre âge, votre sexe, votre situation familiale ou de joindre une photo. N’indiquez donc que le strict minimum: nom, prénom, adresse, mail, numéro de téléphone (n’oubliez pas l’indicatif +33…). La réglementation est moins stricte en Grande-Bretagne: vous pouvez, si vous le souhaitez, préciser votre âge et votre sexe.

Objectifs ( professional objective (GB) ou career planning (US))
Les anglo-saxons ne s’embarrassent pas de formalités dans leur CV. Ils vont droit au but sans détours ni fioritures. Ils indiquent, en tête de leur CV, en une ou deux lignes le poste auquel ils aspirent. Exprimez-vous donc clairement sans cacher vos ambitions.

Formation (education)
Comme en France, on commence par le diplôme le plus récent pour remonter dans le temps. N’essayez pas de traduire systématiquement vos diplômes en anglais car il n’existe pas toujours d’équivalent. Il est préférable d’expliquer à quoi ils correspondent en France. Par exemple, le Deug se traduira donc par « 2-year university degree ».

Si vous postulez pour un job aux Etats-Unis, ne vous attardez pas trop longtemps sur cette partie. Les Américains sont, en effet, plus attachés au savoir acquis sur le terrain qu’aux diplômes.

Expérience professionnelle (work experience)
Privilégiez un CV chronologique en expliquant chacune de vos expériences. N’oubliez pas de présenter votre poste, vos missions et votre entreprise si celle-ci n’a pas un rayonnement international. Les Américains ont une véritable culture du résultat: intégrez donc des résultats chiffrés et donnez des exemples de vos dernières réalisations.

Compétences professionnelles (professional skills/ special skills)
Vous pouvez indiquer dans cette rubrique vos compétences informatiques ou en langue. Précisez votre niveau (mother tongue: langue maternelle, bilingual: bilingue, fluent: courant, moderate: intermédiaire, basic: connaissances de base).

Divers (miscellaneous)
Les recruteurs anglo-saxons sont généralement plus attentifs à cette rubrique que les Français. La pratique régulière d’un sport, d’une activité artistique ou l’engagement dans une association sont considérés comme révélateur de votre personnalité. Soignez-donc cette rubrique pour donner une bonne image de vous.

Références (references)
Cette rubrique est une spécificité anglo-saxonne. Les Britanniques et les Américains sont habitués à vérifier leurs sources et il n’est pas rare qu’un recruteur téléphone à votre ancienne entreprise pour vérifier votre CV. Indiquez donc le nom et les coordonnées de deux ou trois personnes pouvant témoigner de vos compétences. Cela peut être d’anciens employeurs ou professeurs à l’université. Vous pouvez également vous contenter de dire que vos références sont disponibles sur demande (« References available upon request »).

Joignez une lettre de motivation (Cover letter) Comme en France, il est souhaitable de joindre une lettre de motivation avec votre CV. Celle-ci se construit de la même manière qu’en France: expliquez ce qui vous plaît dans l’entreprise, parlez de votre expérience et de la manière dont vous envisagez votre collaboration au sein de l’entreprise.

 

Petit Lexique

A position in: dans le domaine de

A position as: un poste de

To carry out a work placement: faire un stage

Bac: High school diploma (US) et British A-levels (GB).

Diplôme: degree

Ecole de commerce: Business school

BTS: 2-year technical degree

Prépa: 2-year intensive program preparing for the national competitive exam for entry to business schools/engineering schools…

Deug de …: 2-year university degree in …

Dissertation topic: mémoire

Efficiency: efficacité

Good skills, both written and oral: bonne connaissances aussi bien à l’écrit et à l’oral

Publié le 31/03/2010 – Lexpress.fr – Par La Rédaction

Retrouvez toutes nos offres d’emploi sur Moovijob.com !