Les séjours linguistiques, le premier pas vers l’emploi à l’étranger

Nombreux sont les candidats souhaitant partir et trouver un job à l’étranger. Pour cela, il est indispensable d’avoir de bonnes connaissances linguistiques, car la concurrence est rude parmi les candidats. Pour améliorer ses chances à l’embauche, il faut donc compter sur un bon niveau en langues, et le séjour linguistique s’avère être une des meilleures solutions pour apprendre.
Pourquoi un séjour linguistique à l’étranger ?

Un séjour à l’étranger est la méthode la plus efficace pour apprendre une langue tout en s’enrichissant sur la culture d’un pays en sus d’une expérience humaine inoubliable. Cette mise en situation sans francophones autour de soi, oblige à s’immerger dans la nouvelle langue afin de pouvoir comprendre et être compris.

Rien de mieux que d’améliorer ses compétences linguistiques tout en se trouvant sur place. Suivre des cours de langues permet en complément d’intégrer tout de suite les bonnes bases et corriger dès le départ les erreurs.

Renseignez-vous, demandez à vos connaissances déjà parties en séjour linguistique, vous verrez qu’elles n’ont pas regretté ! Un voyage linguistique est sans doute une expérience qui changera votre vie. Considérez-le comme un investissement sur vous-même, sur le long terme, qui vous apportera de nombreux avantages. Pensez à recourir à des organismes de langues fiables comme, par exemple le réseau d’écoles internationales de langues : Linguago.

Quelle langue apprendre pour trouver un emploi ?

La motivation principale pour apprendre une langue reste sans doute le travail. Mais, quelles sont les langues les plus utiles pour trouver un emploi ? Voici le classement des meilleures langues pour booster vos opportunités professionnelles :

L’anglais : L’anglais est indispensable, puisque c’est la langue universelle des affaires. Parlée par plus de 500 millions de personnes dans 45 pays dans le monde, la maîtrise de cette langue reste un passage obligé pour les Français. Elle est utilisée comme langue de communication professionnelle dans de nombreux domaines et elle s’est imposée donc comme la langue officielle de travail.

L’espagnol : La langue espagnole monte en puissance à l’international du fait du décollage économique de l’Amérique du Sud. Apprendre l’espagnol offre l’opportunité de choisir sa destination de travail, depuis l’Espagne jusqu’à l’Amérique latine. C’est la seconde langue la plus parlée dans le monde, par conséquent, elle permet d’ouvrir des portes sur le plan professionnel.

L’italien : L’italien est une des langues officielles de l’Union européenne. 75 Millions de personnes parlent cette langue dans plus de 34 pays dans le monde. Il existe des milliers d’entreprises italiennes travaillant en France et vice-versa. C’est aussi une langue d’excellence dans le monde de la culture, de l’art et de la musique. Maîtriser cette langue est donc un avantage pour ces domaines d’activité.

L’allemand : C’est la deuxième langue la plus utilisée dans le monde des affaires en Europe et la langue la plus pratiquée en Union Européenne. L’Allemagne est le premier partenaire économique de la France. Il existe plus de 2 500 entreprises allemandes en France. Maîtriser l’allemand est parfait si l’on cherche à travailler dans les secteurs du commerce, du tourisme, de la communication, la finance ou les nouvelles technologies.

Les langues rares : Le chinois, l’arabe, le russe et d’autres langues rares sont également un excellent point sur le CV. A vous de jouer lors de votre recherche en tapant les mots-clés nécessaires pour identifier les offres d’emploi pouvant correspondre à votre profil atypique. La connaissance d’une langue rare peut faire la différence dans certains secteurs comme dans le domaine des services, du commerce, du tourisme et dans l’administration publique par exemple.

Comment trouver un emploi à l’étranger ?

Trouver un job à l’étranger demande surtout de la motivation. Si vous désirez vivre la vie d’expatrié, vous avez deux options : vous pouvez chercher un emploi depuis la France ou bien une fois sur place. Internet reste l’outil indispensable lors d’une recherche d’emploi en amont. De nombreux sites proposent des annonces classées par zone géographique. Vous pourrez déposer vos candidatures en ligne, mais attention, ne précisez pas votre adresse postale si vous êtes à l’autre bout du monde, vous serez bien souvent écarté des sélections.

Rechercher un job sur place présente de nombreux avantages. D’une, à l’étranger, vous n’êtes pas perturbé par votre vie trépidante de France et gardez pour objectif votre recherche d’emploi ; de deux, vous augmentez naturellement vos chances, car vous êtes plus informé sur place ; et de trois, vous disposez d’une adresse locale sur votre CV qui rassurera le recruteur de votre réactivité à passer des entretiens et à débuter une mission.

Renseignez-vous sur les habitudes de recrutement du pays concerné, un CV anglo-saxon ne ressemble en rien à un CV français. Il vous faut donc non seulement traduire votre CV dans la langue du pays, mais l’adapter aussi aux critères et exigences des employeurs qui varient d’un endroit à l’autre. Les processus de recrutement peuvent eux aussi varier sur le plan des tests. Enfin, les compétences interpersonnelles sont très valorisées dans certains pays tandis que dans d’autres, c’est votre parcours académique qui jouera en votre faveur.

Le premier entretien peut se dérouler par téléphone ou Skype. C’est l’occasion de montrer que vous connaissez le pays et que vous avez une motivation sincère pour ce territoire. N’oubliez pas de parler clairement avec des termes précis.

Une bonne préparation est essentielle avant de passer un entretien dans une langue étrangère. Heureusement, lors d’un premier entretien, on vous posera souvent les mêmes questions. Préparez donc les réponses classiques. Entraînez-vous à justifier chaque ligne de votre CV. Préparez également des questions pour montrer votre intérêt pour le poste. Enfin, organisez vos idées à l’écrit et cherchez ce que vous ne savez pas encore dire.