Comment bien présenter ses vœux pour la nouvelle année ?

Souvent vécu comme le pensum de début d’année, le mail de vœux professionnel est pourtant une excellente occasion de (re)prendre contact avec ses pairs, clients ou partenaires. A condition bien sûr de ne pas se rater. Trois conseils pour réussir ses vœux 2018.

Triez les destinataires

C’est le marathon-rituel de chaque début d’année en entreprise : l’envoi des vœux à vos contacts professionnels. Et si la tâche est souvent vécue comme une véritable punition, elle est pourtant un excellent prétexte pour (re)prendre contact avec ses pairs, clients ou partenaires. C’est d’ailleurs bien eux qui doivent être visés. N’arrosez pas l’ensemble de votre base de vos souhaits, mais triez. Ne choisissez que ceux avec qui vous avez été en contact direct et coordonnez-vous avec vos collègues et responsables hiérarchiques pour éviter les doublons. C’est aussi le moment d’adresser une bonne année à ceux dont vous vous êtes éloignés durant l’année écoulée ou à ceux avec qui les relations ont été difficiles, pour tenter de tisser de nouveaux liens. Regroupez ensuite ces destinataires et envoyez leur un message soigné.

Soignez votre message

Les vœux n’échappent pas à la règle de tout mail : pour être efficace (lu), ils doivent être personnalisés. N’hésitez donc pas à avoir une petite attention pour vos destinataires : encouragement ou félicitations pour un nouveau projet, mot gentil pour un retour de congé maternité… Quant aux vœux proprement dits, soyez sobre : il ne doit être question ici ni de santé, ni de bonheur, ni d’amour. Après avoir souligné la qualité de votre relation (« Nos équipes vous ont accompagné avec beaucoup de plaisir tout au long de cette année », « Toute notre équipe vous remercie de votre confiance »…), souhaitez plutôt à votre interlocuteur « succès » et « réussites ».

Evitez les erreurs « classiques »

Et pour ne pas ruiner tous vos efforts en quelques clics, évitez les erreurs classiques. Si votre mail s’adresse à plusieurs destinataires : cachez-les, afin que votre interlocuteur n’ait pas la désagréable sensation d’appartenir à une mailing list. Par ailleurs, envoyez votre mail ni trop tôt, ni trop tard. Si dans les pays anglo-saxons, mieux vaux adresser ses vœux dès le mois de décembre, en France, on attendra que le nouvel an soit passé. Vous disposez ensuite après cette date de 15 jours pour envoyer votre billet doux. Enfin, n’oubliez pas, il ne s’agit de vœux et non de propositions commerciales ou de recherche d’emploi : évitez donc d’y adjoindre votre CV…

Publié sur Terrafemina.Com – Par Ide Parenty

Retouvez toutes nos offres d’emplois sur Moovijob.com !