Recrutement des Cadres et Salariés: 2017 une année record pour la France

En France, le nombre d’embauches de cadres devrait atteindre les 215 000 cette année, un chiffre en progression de 5 % sur un an soit 50 % de plus par rapport à 2013, selon les chiffres de l’INSEE présentés par l’Apec. On prévoit également 225 000 recrutements en 2018 et 236 000 en 2019, nous sommes loin des 201 000 recrutements prévus en 2006 d’avant crise !
Une année record pour les cadres en France

Prévisions 2017-2019 des recrutements de cadres en France. APEC

 

Ces chiffres devraient profiter à tous les profils de cadres, jeunes et seniors et tous les secteurs sauf le médico-social, le commerce et le transport. La tendance la plus forte concerne l’informatique : 96 % des entreprises de ce secteur prévoient d’embaucher au moins un cadre au troisième trimestre 2017, mais 83 % évoquent avoir des difficultés à recruter dans les domaines de l’ingénierie, la recherche et le conseil. 38 % à 44 % des entreprises interrogées disent vouloir recruter des jeunes cadres et 38 à 45 % des cadres très expérimentés de plus de vingt ans.

On dénombrait en avril dernier 316 000 cadres au chômage de catégories A, B et C* sur les 5,5 millions de chômeurs. Les années à venir seront donc de bon augure pour les cadres !

Et pour l’emploi salarié en France, l’Acoss confirme les mêmes perspectives

Selon l’Acoss, l’agence centrale des organismes de sécurité sociale en France, le record de 2007 a également été battu sur les trois premiers mois de l’année avec plus de 80 000 embauches au premier trimestre et une tendance, sur 12 mois glissants, de près de 300 000 postes créés. Du jamais-vu depuis 2000 !

D’après les dernières statistiques de l’Acoss, les entreprises n’en finissent plus de recruter. Le nombre d’embauches, tout contrat hors intérim de plus d’un mois, a grimpé de 3,6 % au 2ème trimestre 2017. Et ce, quelle que soit la taille des entreprises, les secteurs et les régions françaises. Ce serait près de 2 millions de contrats qui auraient été signés sur les trois mois et un bond de 4 % en juin avec 914 000 déclarations en CDI et 1,09 million en CDD de plus d’un mois.

Depuis trois ans, le nombre de CDI aurait ainsi augmenté de 5,7 %. Les CDD sont pourtant plus rares, ils ont augmenté de 1,8 %. Ce dernier chiffre pourrait être expliqué par l’arrivée à échéance du dispositif Embauche PME qui proposait une prime à l’embauche de 4000 € sur deux ans pour tout contrat réalisé avant le 30 juin 2017. Bon nombre d’entreprises a donc pu anticiper ces embauches pour profiter de ce dispositif, puisque depuis son entrée en application, les embauches ont repris.

Concernant la taille de l’entreprise, on a constaté une augmentation de 5,9 % des embauches pour les sociétés de moins de 20 personnes et de plus de 1,9 % pour celle de plus de 20 personnes.

Focus secteurs d’activité maintenant :

Les plus marqués sont l’industrie (+9,3 %, après -6,3 % sur les trois premiers mois de l’année) et la construction (+5,4 %, après -3,5 %). Le secteur tertiaire enregistre aussi une hausse ce trimestre : +2,8 %, après +0,8% au premier trimestre 2017.

A la recherche d’un job ? Venez jeter un œil au site d’emploi en ligne www.Moovijob.com !

* En France, il existe une classification de 5 catégories de demandeurs d’emploi inscrits chez l’agence Pôle emploi. La répartition permet d’établir une classification selon la disponibilité et d’adapter les offres d’emploi proposées par Pôle emploi. Elle se compose de :

  • la catégorie A correspond aux personnes sans emploi, tenues d’accomplir des actes positifs de recherche d’emploi, à la recherche d’un emploi quel que soit le type de contrat ( CDI,CDD, à temps plein, à temps partiel, temporaire ou saisonnier)
  • la catégorie B correspond aux personnes ayant exercé une activité réduite de 78 heures maximum par mois, tenues d’accomplir des actes positifs de recherche d’emploi
  • la catégorie C correspond aux personnes ayant exercé une activité réduite de plus de 78 heures par mois, tenues d’accomplir des actes positifs de recherche d’emploi

Il existe également des catégories D et E :

  • la catégorie D correspond aux personnes sans emploi, qui ne sont pas immédiatement disponibles, non tenues d’accomplir des actes positifs de recherche d’emploi (demandeur d’emploi en formation, en maladie, etc.)
  • la catégorie E correspond aux personnes pourvue d’un emploi, non tenues d’accomplir des actes positifs de recherche d’emploi