Comment améliorer son recrutement et identifier les talents clés au sein d’une entreprise ?

Le recrutement est une étape essentielle pour le bon fonctionnement d’une entreprise. Embaucher des candidats qui correspondent aux attentes des employeurs engendre forcément un impact positif sur la performance. Aujourd’hui et selon cette infographie réalisée par vadequa.com, le recruteur ne se base plus seulement sur le CV et les compétences, mais aussi et surtout sur la culture d’entreprise. En effet, et toujours selon cette infographie, 48 % des collaborateurs qui seraient en accord avec la culture d’entreprise seraient également plus performants et efficaces au travail. C’est donc toute une méthode de recrutement, moderne et 2.0, qu’il est important d’assimiler pour répondre aux attentes de l’entreprise comme des candidats.
Utiliser les possibilités infinies d’Internet pour le recrutement

Le Monde publiait en 2014 un article sur le « recrutement du futur » et préconisait la fin du CV papier pour privilégier les recrutements en ligne et offrir ainsi un canal d’embauche diversifié et créatif.
En 2016, on peut dire que c’est article avait en partie raison : publier une annonce de recrutement sur les réseaux sociaux professionnels tels que LinkedIn, Viadéo ou Xing est devenu tout à fait usuel et permet réellement de renforcer la marque employeur en affichant une forte présence sur le Web tout en promouvant les entreprises de manière ciblée.

Optimiser la sélection des candidatures grâce aux outils mis à disposition des RH

Toujours selon cet article du Monde, un bon recrutement dépend de la capacité d’adaptation et de la compatibilité du candidat avec les missions données et son environnement de travail. Pour ce faire, il faut savoir optimiser la gestion et la sélection des candidats. Des outils RH qui centralisent toutes les informations portant sur les besoins de l’entreprise et les profils des candidats (CV) comme Talentsoft vont alors pouvoir aider les employeurs à repérer les talents rares. Il est aussi possible de filtrer les candidatures par le biais de tests en ligne. Tous ces outils permettent aux RH de gérer leur temps efficacement.

Bien sûr, l’entretien sera décisif. Si le CV et les outils dévoilent les compétences appropriées, encore faut-il que la personnalité du candidat soit en adéquation avec la culture d’entreprise. Dans ce cas, il est de mise de le questionner non seulement sur son parcours, mais aussi sur sa personnalité, sur ce que qu’il peut apporter à l’entreprise et sur sa propre vision de celle-ci. On parle également de « recrutement au feeling » qui se base essentiellement sur les ressentis et premières impressions lors de la discussion.
Ensuite, il ne faut surtout pas oublier le suivi et les retours avant et après les entretiens, peu importe si le candidat est pris ou non. Ce feedback ne doit pas être négligé car il joue un rôle essentiel pour la réputation de l’entreprise.

Penser à la mobilité interne

Recruter en interne permet de réduire les coûts ainsi que de repérer et de fidéliser plus facilement les talents clés. Il est nécessaire d’informer ses employés d’une possibilité de mobilité interne puisque c’est une source de motivation et que c’est une bonne stratégie d’action. Pour communiquer avec les salariés, il faut mettre en place des plans de développement du personnel et repérer ceux qui ont du potentiel pour les postes requis. Il est également possible de mettre en place des plans de développement de la relève (pour départs volontaires ou départs à la retraite par exemple…).

En conclusion, les clés pour un bon recrutement sont « optimisation » et « communication », tout en plaçant l’humain au cœur de l’entreprise.

Photo via Visualhunt.com