Marque employeur : définition et comment la mesurer ? Do It Yourself !

Cartes de visites, où comment laisser une bonne impression !

La communication employeur passe par divers outils pour traduire la promesse de l’entreprise. C’est ce qu’elle dit d’elle-même.

Ce jeudi 5 novembre, Moovijob s’est rendu à l’EM Strasbourg pour l’évènement #TruStrasbourg qui rassemblait 70 décideurs RH et spécialistes de la communication. Cet évènement, qui se veut sans speakers et sans slides, propose plusieurs ateliers suivant des thèmes pour échanger et apprendre.

A l’ordre du jour : attirer les talents en Alsace, les réseaux sociaux, community management, marque employeur, sourcing gratuit, génération Y et le networking. Nous avons pu assister à 3 ateliers et voici un feedback enrichissant sur la marque employeur et les moyens dont disposent aujourd’hui les RH pour recruter.

Notre premier article sur cette journée portait sur le Recrutement Réseau Alumni et comment ça marche. Aujourd’hui on vous parle de la marque employeur, (ou Employer Branding en anglais). 

L’atelier : Et vous, vous recrutez avec ou sans marque employeur ?, animé par Daniel Seifert (ORC Communications) et Laetitia Oehler (Altedia) a permis de soulever plusieurs idées reçues sur la marque employeur. Lisez la suite ! 😉

 

La marque employeur, c’est uniquement sur les réseaux sociaux ? FAUX

C’est au sens large, le pouvoir d’attractivité d’une entreprise à attirer par son image des talents ou à retenir des salariés.

La marque employeur est devenue notoire avec l’arrivée des réseaux sociaux, mais elle existe depuis toujours. Elle est présente partout et peut se présenter sous différentes formes : lors de l’on-boarding, dans la culture d’entreprise, les valeurs, les us et coutumes, l’éthique ; dans le suivi du manager, le plan de carrière, l’écoute des RH et le droit à la formation ; dans la qualité de vie au bureau et l’équilibre vie professionnelle/vie privée, les packages, voire même, les transports en commun mis en place par l’entreprise.

En somme, ce n’est pas que de la communication. C’est l’ensemble de tout ce qui se dit et se pense d’une entreprise. D’où l’importance pour les sociétés de communiquer sur des faits avérés en phase avec leur identité mais aussi leur image interne, au risque sinon d’entacher leur réputation externe (cf. les explications d’Agnès Duroni).

On peut aller jusqu’à parler d’extension de marque employeur avec la localité d’une entreprise : « comment attirer un centralien au fin fond de l’Isère ? » L’attractivité d’une région joue également sur l’attractivité de votre société !

 

Un intervenant : « La Vendée a un gros potentiel à jouer dans les années à venir, tandis que l’Alsace semble s’être reposée trop longtemps sur ses acquis de « région riche ». » L’Alsace semble être un talent pool en vase clos, mais qui ne penne pas à attirer de nouveaux arrivants. Les entreprises alsaciennes sont-elles pour autant si visibles ? Sont-elles valorisantes sur un CV du point de vue du candidat ? Comment attirer un « gros profil » dans un coin reculé pour travailler et prouver qu’il s’y sent bien ?

 

Selon Daniel Seifert, ce manque de visibilité et ce retard sur la marque employeur viennent du fait d’un manque de communication ces dernières années de la part des PME qui portent pourtant la croissance du pays d’aujourd’hui et demain.

 

La marque employeur n’est pas pour tous les budgets ? FAUX 

Il serait plus dur pour les PME de se créer une marque employeur ? Non, car comme nous le disions plus tôt, la marque employeur c’est l’image que les gens ont de vous. Ce n’est donc pas parce que vous n’avez pas de Community Manager à plein temps que vous n’allez pas gagner en visibilité, la vie réelle compte aussi. 😉

Toute société a donc une marque employeur, mais peut-être n’est elle pas visible ? Tous vos clients, partenaires et fournisseurs ont un avis sur vous. D’ailleurs, ils confèrent aussi une image à votre entreprise, choisissez donc bien vos alliés !

 

Une experte en cabinet de reclassement, témoigne : « Lorsque nous proposons des sociétés pour reclasser des salariés, nous avons affaire à des refus. Nous pouvons facilement identifier les sociétés où les gens ne veulent pas aller, où il semble ne pas faire bon travailler.« 

 

Côté budget, on retrouve de nombreux exemples de marque employeur DIY gratuits !

En Alsace, les artisans mettent une affiche sur l’arrière de leur camionnette pour signifier qu’ils recrutent. Le bouche-à-oreille va aussi bon train : tout le monde a un cousin, un collègue, un ami, qui connaît quelqu’un qui travaille dans telle boîte qui recherche tels profils. Votre marque employeur est donc non visible, mais vous avez su communiquer auprès des points de relais efficaces de votre réseau, félicitations !

 

réseau-marque-employeur

Actionner les bons canaux de son réseau interne pour influer sur sa réputation externe, tout un challenge pour les RH aujourd’hui.

Il est impossible de mesurer sa marque employeur ? FAUX 

Il existe de nombreux sites et moyens simples pour mesurer sa marque employeur :

  1. Les moteurs de recherche : tapez le nom de votre marque, de vos produits et services, voire de vos dirigeants pour consulter ce qui se dit sur votre entreprise. N’hésitez pas à fouiller jusqu’à la dixième page pour voir ce qui est le mieux indexé pour vous faire une idée.
  2. Les réseaux sociaux : Instagram, Facebook, Twitter, YouTube et tant d’autres regorgent d’informations que l’on peut retrouver à l’aide de hashtags.
  3. Les Google alertes : sont un moyen simple, gratuit et efficace de recevoir par notifications emails les derniers articles indexés par Google sur les mots-clés désirés. Vous serez alors averti dès que l’on parlera de vous ou d’un thème qui vous intéresse.
  4. Le site Glaasdoor : est un autre outil intéressant qui permet de voir ce que disent les candidats et salariés de votre entreprise. Vous aurez un avis interne et externe depuis la candidature jusqu’à l’intégration et la fin d’un contrat. Comme sur TripAdvisor, les internautes peuvent noter les sociétés sous forme de reviews : du salaire à la difficulté de l’interview ou encore la qualité de vie au bureau.
  5. L’audit interne auprès de vos salariés, clients, partenaires et candidats vous permettra de savoir ce qu’ils pensent de votre entreprise. Un sondage anonyme permettra de libérer les consciences. Comme nous l’évoquions plus haut, le bien-être au travail, vos packages et autres plans de carrières importent également dans l’attractivité de votre marque employeur auprès de vos salariés, qui d’ailleurs sont vos premiers clients ! Il faut donc bien veiller à les chouchouter. Un salarié mécontent fera deux fois plus de bruit qu’un salarié satisfait ! En outre, il existe des tests spécifiques de satisfaction au travail que vous pouvez utiliser sans trop vous casser la tête.
  6. Les cabinets et des agences de communication : sont aussi sollicités par les entreprises pour faire des audits et gérer leur marque employeur.

 

L’inconvénient d’une marque employeur, c’est qu’elle est dure à adapter à toutes les cibles. FAUX

Il peut être difficile, même avec une marque employeur du tonnerre, de retenir ses talents pour une entreprise : surtout devant le paradigme de la génération Y en quête de sécurité, mais pour qui, il faut changer de boîte tous les 2 ans pour ne pas être « hors-service ». C’est un problème récurrent que rencontrent souvent les sociétés d’Audit. Elles se sont d’ailleurs beaucoup intéressées au sujet ces cinq dernières années.

Grâce à un audit, vous pourrez vous rendre compte que votre marque employeur ne plaît pas à une cible particulière et pourquoi, afin de vous y adapter. Pour rafraîchir l’image vieillissante de leur secteur, certaines sociétés ont fait le choix de se moderniser par le digital en fournissant des tablettes à tous leurs commerciaux et en les formant à l’utilisation des réseaux sociaux professionnels pour être d’une part, en contact avec une cible plus jeune plus présente sur ces sites, mais aussi d’autre part, pour y dénicher de nouveaux clients potentiels !

Conclusion

Toute entreprise a une marque employeur, même celle qui n’est pas présente en ligne. La marque employeur peut se mesurer à l’aide d’outils que nous avons évoqués, mais il reste toujours une part d’ombre comme le bouche-à-oreille d’où l’intérêt d’un audit pour récolter ces avis qualifiés. Nous en parlions dans notre article sur les afterwork alumnis, ces événements informels sont aussi un bon moyen de prendre la température auprès des anciens et jeunes diplômés.

Si nous devions retenir un point essentiel : les salariés sont les premiers clients de l’entreprise. Un salarié heureux répandra la bonne parole autour de lui et un mécontent, la mauvaise ! La marque employeur interne n’est donc pas à négliger.

Les entreprises prennent petit à petit conscience de l’importance du recrutement qui est un budget d’investissement stratégique pour leur pérennité. Voici pourquoi hier encore, elles freinaient des quatre fers pour que leurs employés communiquent sur elles sur les réseaux sociaux et qu’aujourd’hui, elles les poussent à devenir ambassadeurs de leur marque employeur.

 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux pour vous tenir informé(e) des nouveautés sur le recrutement ! A très vite !

 

jobluxembourg.lu - we will job you!

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment