80 000 postes à pourvoir dans le service public

Les services hospitaliers recruteront 20 000 personnes. Photo DL/Stéphane MARC

 

La Fonction publique continue à recruter. Plus de 80 000 postes sont à pourvoir en 2013. Bonne nouvelle quand le taux du chômage atteint les 10,8 % à fin février.

Cette année, les collectivités territoriales (mairies, conseils généraux et régionaux) sont à la recherche de 30 000 nouveaux collaborateurs. L’État (administration, ministères…) recherche également 30 000 candidats. Enfin, les services hospitaliers recruteront 20 000 personnes.

Cette année, 29 % des 363 responsables du recrutement de collectivités sondés du 8 au 15 mars dans l’enquête du site emploipublic.fr espèrent recruter des agents dans le secteur de l’éducation et de la jeunesse. Il existe une vraie demande pour ces métiers en pénurie de candidats.

Les métiers du social et de l’animation vont vraisemblablement connaître également une forte demande, particulièrement dans les collectivités de moins de 50 000 habitants. Et un quart d’entre elles anticiperaient une hausse de leurs effectifs dans cette filière.

20,5 % des emplois en France

Avec déjà 5,3 millions de salariés -20,5 % de l’emploi en France- la fonction publique ne risque-t-elle pas de s’attirer les foudres de la Cour des comptes qui épingle régulièrement sa gestion et son budget ? « Le recrutement se fait toujours dans le cadre du non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux qui part à la retraite. Mais il y a un fort effet « papy boom ». Dans les collectivités, 30 000 départs à la retraite sont annoncés en 2013 et 60 000 dans la fonction publique de l’État. L’embauche reste donc massive », explique Yves Denis, directeur du site internet emploipublic.fr et commissaire du « Salon de l’emploi public » qui s’ouvre aujourd’hui à Paris pour deux jours. Et la tendance risque de se poursuivre. La moyenne d’âge dans la fonction publique est élevée, autour de 44 ans dans les collectivités et 41 ans dans la fonction publique hospitalière.

20 % des postes sous contrat

Le recrutement ne se fera pas seulement par concours. Près de 20 % des postes sont des CDD ou CDI. « Il existe plus de 600 métiers dans la fonction publique.

Du balayeur au trader qui négocie la dette de l’État au ministère des Finances. Les possibilités d’évolution de carrières et les passerelles pour changer de filières sont des atouts », souligne Yves Denis. Reste à convaincre les candidats qui pourraient être freinés par les rémunérations et le dynamisme interne de l’organisation.

Des points de friction relevés par le dernier baromètre Gazette des communes/emploipublic.fr sur le « Bien-être au travail » dans la fonction publique.

Article publié le 4 avril 2013 – ledauphine.com – Patrice BARRÈRE

 

Retrouvez les soirées de recrutement Plug&Work by Moovijob : l’emploi des jeunes diplômés dans toute la France !