Amazon pose de drôles de questions pour recruter ses employés


 
Business Insider a révélé les questions les plus loufoques qui peuvent être posées lors d’un entretien d’embauche chez Amazon. Des questions pour le moins surprenantes.
 
Ce n’est pas parce ce qu’Amazon n’a rien à dire qu’il ne faut pas le faire savoir
 
Il y a quelques jours, Amazon a annoncé qu’il allait lancer une vague de recrutement aux Etats-Unis afin de faire face aux commandes pour les fêtes de fin d’année, période où le groupe réalise une grande partie de son chiffre d’affaires.
 
Le nombre d’embauche prévu ? 70.000 travailleurs intérimaires tout de même.
 
« Comment résoudriez-vous les problèmes si vous veniez de Mars? »
 
Mais si vous comptez en être, mieux vaut plancher sur les questions qui peuvent vous être posées lors de votre entretien d’embauche, si vous arrivez jusqu’à cette étape. Car si certaines questions relèvent du grand classique, d’autres ont de quoi décontenancer :
 
–  » Connaissez-vous notre PDG? Comment prononce-t-on son nom?  »
 
– « Comment résoudriez-vous les problèmes si vous veniez de Mars? »
 
– « Quel est l’angle entre l’aiguille des heures et celles des minutes dans une même horloge? »
 
– « Vous êtes le groupe Amazon et Samsung vous propose 10.000 Samsung Galaxy S3 avec une réduction de 34%. Est-ce que c’est une bonne affaire ? »
 
– « Êtes-vous prêt à travailler debout durant dix heures, quatre jours d’affilée? »…
 
« Combien de vaches compte le Canada? »
 
>> Retrouvez l’intégralité des questions sur Business Insider
 
Mais Amazon n’est pas le seul groupe à poser des questions, quelques peu énigmatiques, lors d’entretiens d’embauche.
 
Loin de là. En janvier dernier, Glassdour, un site d’emploi américain, avait ainsi publié les 25 questions les plus loufoques posées par des recruteurs aux Etats-Unis.
 
Chez MasterCard, on peut vous demander de dire : « Peter Pepper Picked a Pickled Pepper » et de sauter par-dessus une machine à laver en même temps.
 
Du côté de Google, où la culture générale semble compter, on pourra vous questionner sur le « nombre de vaches que compte le Canada? »
 
Un recruteur de la compagnie aérienne JetBlue pourrait lui vous demander « Combien de pièces de monnaie auriez-vous besoin pour atteindre la hauteur de l’Empire State building ? »
 
Tandis qu’un recruteur de chez Forrester, (cabinet d’études de marché sur les technologies) est à même de vous demander si « vous deviez vous débarrasser d’un état des Etats-Unis, lequel serait-il et pourquoi ? ».
 
Quand on dit que pour trouver du travail, il n’y a pas que les diplômes et le CV qui comptent…
 
Source ; latribune.fr
 
Venez rencontrer votre futur employeur lors des soirées Plug&Work ! Toutes les infos et inscriptions sur plugnwork.eu !
 
Amazon recrute sur Moovijob.com ! Retrouvez toutes leurs offres sur www.moovijob.com !