CV : les trucs pour focaliser l’attention du recruteur

 

6 petites secondes : c’est le temps que consacrent en moyenne les recruteurs à la lecture d’un CV, vient de rappeler une étude américaine. Le consultant Christian Gury, qui aide les cadres à améliorer le leur, vous donne quelques trucs pour optimiser le temps d’attention de M. le RH… et en grignoter davantage. Une première étape indispensable si vous le voulez vraiment, cet entretien d’embauche !

 

Au théâtre, l’entrée en scène d’un comédien est l’instant critique au cours duquel s’établit la relation avec le public. On appelle cela « passer la rampe ». Une étude américaine [relayée dans cet édito, NDLR] a confirmé qu’il en va de même pour le CV, qui ne passe sous les yeux du recruteur que 6 petites secondes en moyenne. Autrement dit, pour « passer la rampe », votre CV doit donner en ce court laps de temps les informations de base qu’attend le recruteur.

Les rubriques chaudes du CV

L’étude américaine, basée sur le mouvement des yeux, identifie les rubriques sur lesquelles ce dernier s’attarde. Elles sont peu nombreuses : votre nom, l’intitulé de votre dernier poste et le nom de l’entreprise correspondant, vos expériences passées, les dates correspondantes et enfin votre formation. C’est sur cette base qu’en 6 secondes le recruteur va décider de poursuivre ou non l’étude de votre candidature. Voici quelques conseils pour optimiser vos chances au cours de cette lecture hyper rapide.

 

1ère seconde : le recruteur s’arrête sur votre nom

–      Ne perdez pas cette première seconde en l’obligeant à chercher votre nom ailleurs que là où il s’attend à le trouver : en haut à gauche de la page.

–       Profitez de ce premier arrêt sur votre nom pour indiquer, bien en évidence (en gras) juste en dessous de vos coordonnées, votre diplôme initial et les langues que vous maîtrisez afin qu’il en prenne connaissance dans le même regard.

2ème et 3ème secondes : son oeil glisse de votre nom à votre poste actuel

Le recruteur cherche à connaître votre titre, le nom de votre entreprise (pour en déterminer les caractéristiques et le secteur d’activité) et la durée du poste.

–       Si votre entreprise est très connue, contentez vous de faire figurer en gras son nom et votre titre. Si vous travaillez pour une société moins connue, mettez également en évidence ses caractéristiques (effectifs, C.A., etc.) et son secteur d’activité. Enfin, mettez les dates, là où il s’attend à les trouver : dans la colonne de gauche.

–      Profitez du trajet de ses yeux depuis votre nom vers votre poste actuel pour glisser entre les deux, comme un « titre », les caractéristiques clés du poste que vous recherchez : titre et région ou titre et secteur d’activité ou titre et fonction…

4ème et 5ème secondes : le recruteur regarde vos postes précédents

Ces postes présentent pour lui moins d’intérêt que votre poste actuel.

–      Faites lui gagner du temps (et à votre CV par la même occasion) en ne mettant en évidence que les compétences clés non mentionnées dans le cadre de votre poste actuel.

–      Profitez également du glissement de ses yeux d’un poste à  l’autre pour mettre en valeur dans le détail de vos activités une réalisation ou un mot clé qui renforce votre crédibilité dans le poste.

6ème seconde : Carton plein !!

Les informations listées ci-dessus, essentielles pour le recruteur et stratégiques pour vous, sont apparues à ce dernier le plus rapidement possible. A ce stade, si votre profil correspond au poste qu’il propose, aucun doute, votre candidature est bonne pour une seconde lecture plus approfondie. Et même si vous n’êtes pas exactement dans sa cible de départ, la qualité de structure de votre candidature est un bon point supplémentaire, qui peut lui donner envie de vous rencontrer. Bravo, votre CV a passé la rampe !

Article publié le 19 novembre 2012 – cadremploi.fr – Chrstian Gury

Retrouvez toutes nos offres d’emploi sur Moovijob !