Dans quels pays rêvent de travailler les jeunes diplômés ?

Universum dévoile, pour la première fois, une étude sur la mobilité internationale des étudiants et jeunes diplômés. Et la France n’a pas à rougir de son classement.

 (Ale Ventura/AltoPress/MaxPPP)

Interrogés sur leur destination idéale si on leur offrait un emploi à l’étranger, les étudiants et jeunes diplômés du monde entier répondent en premier les États-Unis. Le podium est d’ailleurs exclusivement anglo-saxon puisque les numéros deux et trois sont respectivement le Royaume-Uni et l’Australie, selon une étude réalisée par Universum, entreprise internationale spécialisée dans la Marque Employeur, et dévoilée jeudi 4 juillet. L’enquête, dont c’est la première édition, a interrogé 4.000 étudiants ayant une formation en commerce/management, ingénierie, informatique, sciences naturelles, sciences humaines, arts et éducation.

Paris, « grande ville dynamique et attractive »

Et la France n’a pas de honte à avoir en arrivant au 6e rang des pays les plus attractifs, entre l’Allemagne et la Suisse. « Le fait que Paris soit si bien classée s’explique notamment par le fait qu’il s’agisse d’une grande ville dynamique et attractive, où beaucoup d’entreprises ont choisi d’implanter leurs sièges sociaux et où le mélange des cultures est important, ce qui permet aux internationaux de s’y intégrer facilement », explique Aurélie Robertet, directrice France Universum. « Par ailleurs, de plus en plus d’écoles françaises proposent des cursus entièrement en anglais, ce qui attire les étudiants internationaux qui, part la suite, peuvent envisager de rester et débuter leur carrière en France. »

Côté villes, c’est New York qui remporte largement la palme chez les étudiants internationaux devant Londres et San Francisco.Si les opportunités d’emplois sont le critère numéro un pour choisir une destination « d’autres critères importants se dessinent, tels que la culture et les loisirs ainsi que la proximité avec la famille et les amis », indique l’étude qui ajoute que « l’appel de la ville peut même pousser les jeunes diplômés à travailler dans un endroit différent de celui où ils vivent ». 57% d’entre eux seraient en effet prêts passer la semaine dans une grande ville par exemple, et rentrer le week-end dans leur lieu de vie, tant que le temps de transport par semaine ne dépasse pas 5,6 heures en moyenne.

Des jeunes de plus en plus mobiles

Parmi les autres critères décisifs pour s’expatrier, il y a bien sûr le salaire. Les sondés affirment ainsi être prêts à s’expatrier dans un nouveau pays s’ils se voient offrir un travail en accord avec leurs objectifs de carrière, ou si le pays d’accueil leur est d’emblée attractif, note Universum.

« Les gens sont de plus en plus mobile. Les nouvelles technologies ont changé la façon dont nous travaillons, dont nous nous rendons au travail et l’endroit d’où nous travaillons. Les employeurs doivent s’adapter et comprendre les attentes des candidats potentiels afin de ne pas se laisser distancer dans la course aux talents », conclut Petter Nylander, PDG Universum.

Voici le classement complet:

1. Etats-Unis

2. Royaume-Uni

3. Australie

4. Canada

5. Allemagne

6. France

7. Suisse

8. Suède

9. Japon

10. Espagne

Source : challenges.fr

Facebook Comments

Website Comments

  1. Darlene Vincent

    « Plus c’est gros, plus ça passe ! » Faux diplômes, compétences inventées… Certains CV s’apparentent à de la fiction. Un phénomène qui inquiète les recruteurs.

Post a comment