Gare aux recommandations

L’omniprésence des social media joue un rôle déterminant sur le réseautage, qui n’a jamais été aussi important sur le terrain professionnel. En situation de crise économique, des centaines de candidatures se battent pour chacun des postes à pourvoir.

ggggg

 

Dans une société où le leadership d’opinion bat son plein, il est devenu presque essentiel de se faire recommander pour sa propre stratégie de recrutement. Qu’il s’agisse de l’évaluation du taux de recommandation net – comme ici pour les entreprises – ou de la recommandation de compétences sur LinkedIn, les avis et références exercent une influence considérable sur la consommation et l’employabilité.

Soigner son e-réputation favorise l’intérêt des entreprises pour son profil. Sur Mooviblog, nous vous donnons quelques conseils pour éviter les principaux pièges de la recommandation.

Quelle valeur pour vos références ?

Les recommandations détiennent certes une importance capitale, mais faut-il encore qu’elles soient un minimum justifiées. Le principe de recommandations mutuelles n’apporte pas grand-chose. Il est largement préférable de se faire recommander par des professionnels capables de réellement juger ses diverses facultés, plutôt que de s’arranger avec ses camarades de classe pour que chacun attribue une kyrielle de « plus » à votre profil LinkedIn.

Les recruteurs ne sont pas dupes et s’attarderont davantage sur de réelles recommandations. N’hésitez donc pas à demander à vos collègues, au cours de vos différents stages, s’ils peuvent éventuellement ajouter une recommandation sur votre profil professionnel. Ce type de référence représente une véritable valeur ajoutée pour vos futures candidatures. Les réseaux sociaux professionnels constituent à l’heure actuelle une étape quasi-systématique dans le processus de recrutement des entreprises. Les négliger vous portera préjudice.

La responsabilité face à la recommandation

Lorsque l’on recommande quelqu’un, on a tendance à se concentrer uniquement sur un éventuel retour. La course aux références est devenue de plus en plus « risquée » avec l’émergence des réseaux sociaux professionnels. Recommander une personne signifie avant tout que l’on atteste de son expertise et de ses qualités au travail. En cas de pépin, vous vous retrouverez facilement dans l’embarras, vous décrédibilisant d’un point de vue professionnel.

Dans un contexte où il est indispensable d’assurer ses arrières, mieux vaut réfléchir à deux fois avant de coopter qui que ce soit. Si vous choisissez de conseiller à votre employeur d’engager l’un de vos proches en milieu professionnel, soyez bien certain que votre ami ou membre de votre famille parvienne à s’adapter de manière positive.