Les jeunes de moins de trente ans ont une vision plus optimiste de l’entreprise

La stabilité de leur emploi est une priorité pour les jeunes, selon les plus de trente ans (36 %). Côté génération Y, ils ne sont que 19 % à juger cet élément prioritaire. C’est ce que révèle la 21e édition de l’Observatoire du Travail BPI Group/ BVA/ L’Express.

Selon la 21e édition de l’Observatoire du Travail BPI Group/ BVA/ L’Express, le regard porté sur les moins de trente ans par leurs aînés est assez sévère en entreprise. Cependant il semble que cela traduise surtout les perceptions et le rapport au travail des plus de trente ans. Ceux-ci sont 36 % à estimer que la stabilité de leur emploi est une priorité pour la génération Y, tandis que seuls 19 % des jeunes l’expriment.

Une nouvelle génération qui se démarque
Les moins de 30 ans sont plus attentifs à l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée (50 % contre 43 % chez leurs aînés), demandent plus de confiance et moins de contrôle pour 43 % d’entre eux et attendent des politiques actives de développement de l’empoyabilité de la part des entreprises et en particulier des fonctions RH (43 % contre 31 % des plus de 30 ans).

Des salariés optimistes
Alors qu’ils étaient perçus comme plus sensibles aux conséquences de la crise sur la relation employeur – salarié, les moins de 30 ans s’avèrent plus optimistes que leurs aînés. Ils ont une vision plus positive de l’entreprise qu’il s’agisse d’ouverture à la diversité (85 % contre 74 %) ou d’embauche de jeunes (77 % contre 62 %).

Publié le 13/02/2013 – Courriercadres.fr – Par Julie Tadduni

Retrouvez toutes nos offres d’emplois sur Moovijob.com !