L’Europe lance un appel au monde entier pour l’aider

Lundi soir, l’Union Européenne a lancé un appel au monde entier pour donner au FMI davantage de moyens pour circonscrire la crise de la dette en zone euro.

Alors que l’Union Européenne peine à mobiliser des fonds pour limiter la crise de la dette en Europe, elle a lancé un appel au monde entier pour l’aider à donner au FMI plus de moyens.

Le président de l’Eurogroupe, Jean-Claude Juncker a ainsi indiqué dans un communiqué que « l’Union européenne apprécierait que les membres du G20 (le forum des pays riches et émergents, ndlr) ainsi que d’autres pays membres du Fonds monétaire international financièrement solides soutiennent les efforts visant à préserver la stabilité financière mondiale en contribuant à augmenter les ressources du FMI ».

Les pays de la zone euro déjà d’accord, la Grande-Bretagne s’isole

Les pays de la zone euro se sont déjà mis d’accord pour montrer l’exemple et fournir 150 milliards d’euros au FMI pour renflouer ses caisses « sous forme de prêts bilatéraux ». L’Allemagne, plus grosse économie de la zone euro, versera le chèque le plus élevé avec 41,5 milliards d’euros, devant la France (31,4 milliards d’euros), l’Italie (23,48 milliards d’euros), l’Espagne (14,86 milliards d’euros), les Pays-Bas (13,86 milliards d’euros) ou encore la Belgique (9,99 milliards d’euros).

Le but étant d’arriver à un montant total de 200 milliards d’euros, en comptant les participations d’autres pays européens extérieurs à la zone euro. La Grande-Bretagne a pour sa part refusé de participer à hauteur de 30 milliards d’euros. Cette réaction a suscité « l’amertume » de nombre de ses partenaires par son inflexibilité, alors que beaucoup s’attendaient à un geste de sa part.

Cette réaction risque d’attiser un peu plus les tensions, qui étaient déjà nées lors du dernier sommet, suite au refus de Londres d’autoriser un changement du traité de l’UE pour durcir la discipline budgétaire des pays de la zone euro.

Source : Lesfrontaliers.lu