Près de 2000 postes à pourvoir sur concours auprès du ministère de la Justice

Bonjour à tous !  Aujourd’hui, on a décidé de vous parler de l’Administration Pénitentiaire qui était présente lors du salon de recrutement Moovijob Tour. Vous avez peut-être raté cet évènement ? Alors nous avons le plaisir de vous présenter les prochains concours de 2018 pour accéder à ces métiers du Judiciaire auprès du ministère de la Justice. 2000 postes sont à pourvoir : découvrez leurs possibilités d’évolution et les salaires pratiqués dans cet article !   
Surveillant pénitentiaire : + 1500 postes à pourvoir

Découvrez les vidéos Métier – Spécialisations – Evolutions + d’info sur ce métier ici.

Rémunération nette mensuelle au 1er janvier 2017, primes incluses : de 1460 € pour un élève surveillant à 2530 € en tant que Major.

Ouverture des inscriptions Date limite d’inscription Épreuve écrite Épreuves sportives Épreuves orales Résultats
2 octobre 2017 12 décembre 2017 17 janvier 2018 du 9 avril au 13 avril 2018 Du 16 avril au 18 mai 2018 A partir du 12 juin 2018

Conditions d’accès au concours :

  • âgé de 19 ans minimum à 42 ans maximum au 1er janvier 2018
  • titulaire du brevet des collèges

Plus d’information et comment s’inscrire sur : devenirsurveillant.fr

Directeur des services pénitentiaires : près de 40 postes

Les directeurs des services pénitentiaires mettent en oeuvre la politique définie pour la prise en charge des personnes faisant l’objet d’une mesure privative de liberté.

Cadres dirigeants au service de la loi, les directeurs des services pénitentiaires forment un corps chargé de l’encadrement supérieur des services pénitentiaires. Ils exercent les fonctions d’encadrement, de direction, de conception, d’expertise et de contrôle des établissements, circonscriptions et services de l’administration pénitentiaire chargés des personnes placées sous main de justice et mettent en oeuvre la politique définie à cet effet. Ils exercent les attributions qui leur sont conférées par les lois et règlements pour l’application des régimes d’exécution des décisions de justice et sentences pénales. Ils peuvent être appelés à exercer leurs fonctions en administration centrale. A ce titre et sous l’autorité du directeur de l’administration pénitentiaire, ils peuvent être chargés de la conception, de la mise en oeuvre et de l’évaluation des politiques publiques entrant dans leurs missions. + d’info

Rémunération nette mensuelle au 1er janvier 2017, primes incluses : de 1598 € en tant qu’élève directeur à 6212 e pour un Directeur interrégional et fonctionnel.

Évolution de carrière possibleTitularisés à l’issue de deux années de formation, les directeurs bénéficient d’un déroulement de carrière en 2 grades :

  • Directeurs des services pénitentiaires ;
  • Directeurs des services pénitentiaires hors classe ;
Ouverture des inscriptions Date limite d’inscription Épreuves écrites Épreuves orales Résultats
2 octobre 2017 1er décembre 2017 13, 14 et 15 mars 2018 Epreuves orales options et langues : du 28 mai 2018 au 8 juin 2018

Entretien avec le jury : du 18 juin 2018 au 29 juin 2018

6 juillet 2018

Conditions d’accès au concours :

  • âgés de 45 ans au plus au 1er janvier 2018
  • titulaire d’un diplôme BAC+3

Plus d’information et comment s’inscrire sur : www.metiers.justice.gouv.fr

 

Directeur pénitentiaire d’insertion et probation : 20 postes

Les directeurs pénitentiaires d’insertion et de probation sont responsables de l’organisation et du fonctionnement des SPIP. Ils sont chargés d’élaborer et de mettre en œuvre la politique de prévention de la récidive et d’insertion des personnes placées sous main de justice dans les conditions prévues par les dispositions du code de procédure pénale.

Ils exercent des fonctions d’encadrement, de direction, de conception, d’expertise, de contrôle de leurs services et d’évaluation des politiques publiques en matière d’insertion et de probation. Ils sont chargés de coordonner et de piloter le travail des équipes pluridisciplinaires placées sous leur autorité.
Ils sont garants de la cohésion du travail des personnels placés sous leur autorité, de la bonne exécution des décisions de justice, ainsi que de l’évaluation des actions conduites envers les personnes placées sous main de justice. Ils exercent leurs fonctions au sein des services pénitentiaires d’insertion et de probation (SPIP), ou au sein des directions interrégionales des services pénitentiaires, au centre national d’évaluation (CNE), à l’Ecole nationale d’administration pénitentiaire (ENAP), au service de l’emploi pénitentiaire (SEP) ainsi qu’à l’administration centrale. Ils peuvent également exercer des fonctions de direction dans les centres pour peines aménagées et dans les centres de semi-liberté. + d’info

Rémunération nette mensuelle au 1er janvier 2017, primes incluses : de 1952 € pour un Directeur pénitentiaire d’insertion et de probation à 4610 € pour Directeur fonctionnel des services pénitentiaires d’insertion et de probation.

Évolution de carrière possible : 

Les directeurs pénitentiaires d’insertion et de probation peuvent être promus au grade hors classe par deux voies :

  • soit par examen professionnel, s’ils ont au moins 3 ans de services effectifs et un an d’ancienneté au 5e échelon de leur grade
  • soit par promotion au choix, s’ils ont au moins 7 ans de services effectifs, un an d’ancienneté au 9eéchelon de leur grade et qu’ils occupent au moins leur 2eemploi en tant que DPIP.

Ils peuvent aussi être nommés dans l’emploi de directeur fonctionnel des services pénitentiaires d’insertion et de probation (DFSPIP)

  • de 2ème catégorie lorsqu’ils justifient d’au moins deux ans de services effectifs dans le corps de DPIP et qu’ils ont atteint le 7ème échelon du grade de directeur pénitentiaire d’insertion et de probation de classe normale
  • de 1ère catégorie lorsqu’ils justifient d’au moins 13 ans d’ancienneté dans un ou plusieurs corps ou cadres d’emplois ou emplois de catégorie A ou de niveau équivalent, dont 4 ans au moins de services effectifs dans un grade d’avancement de ces corps ou cadres d’emplois, et qu’ils ont dirigé au moins deux SPIP, ou qu’ils ont dirigé un SPIP et exercé un emploi au sein d’une direction interrégionale des services pénitentiaires ou à l’administration centrale.
Ouverture des inscriptions Date limite d’inscription Épreuves
d’admissibilité
Épreuves
d’admission
Résultats
2 octobre 2017 1er décembre 2017 28 et 29 mars 2018 du 25 juin au 6 juillet 2018

Conditions d’accès au concours :

  • titulaire d’un diplôme BAC+3

Plus d’information et comment s’inscrire sur : www.metiers.justice.gouv.fr

 

Lieutenant pénitentiaire : 130 postes

Les lieutenants pénitentiaires constituent le corps de commandement du personnel de surveillance de l’administration pénitentiaire.

Ils participent à l’élaboration de la politique définie par le chef d’établissement pour la prise en charge des personnes faisant l’objet d’une mesure privative ou restrictive de liberté. Ils coordonnent sa mise en oeuvre, dans le cadre de l’exécution des décisions et sentences pénales et du maintien de la sécurité générale de l’établissement. Ils sont chargés du commandement des membres du corps d’encadrement et d’application. Ils assurent les fonctions de chef de détention ou de responsable d’un service dans les établissements pénitentiaires. Ils peuvent être affectés dans tout autre service relevant de l’administration pénitentiaire. Les lieutenants pénitentiaires peuvent également exercer la fonction de chef d’établissement ou d’adjoint au chef d’établissement dans une maison d’arrêt ou un établissement pour peines d’une capacité inférieure ou égale à 200 places. + d’info

Rémunération nette mensuelle au 1er janvier 2017, primes incluses : de 1717 € pour un Lieutenant pénitentiaire jusqu’à 3 522 € en tant que Commandant pénitentiaire.

Affectation et évolution de carrière : les lieutenants pénitentiaires peuvent être affectés dans les différents services pénitentiaires existants en France (y compris les Outre-Mer). Les affectations des lieutenants sont déterminées à l’issue de la formation, selon le rang de classement obtenu lors de la scolarité. Voir l’annuaire des établissements pénitentiaires

Lieutenant pénitentiaire est le premier niveau du corps de commandement. Les lieutenants ayant atteint au moins l’échelon 4 de leur grade peuvent être promus capitaine pénitentiaire. Ces derniers, après 6 ans, peuvent accéder par un examen professionnel au grade de commandant pénitentiaire.

Ouverture des inscriptions Date limite d’inscription Épreuves écrites Épreuves sportives Épreuves orales Résultats
16 octobre 2017 1er décembre 2017 31 janvier et 1er  février 2018 21 mars 2018 du 9 avril au 20 avril 2018 25 avril 2018

Conditions d’accès au concours :

  • titulaire d’un diplôme BAC+2
  • âgé de 40 ans au plus au 1er janvier 2018

Plus d’information et comment s’inscrire sur : www.metiers.justice.gouv.fr

 

Conseiller pénitentiaire d’insertion et probation : + 200 postes

Les conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation ont pour missions d’aider à la prise de décision judiciaire et de mettre à exécution les décisions pénales, restrictives ou privatives de liberté :

En prison : Les conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation accompagnent les personnes détenues dans le cadre d’un parcours d’exécution des peines. Ils aident à la décision judiciaire et à l’individualisation des peines: ils proposent des mesures d’aménagement de peine au juge de l’application des peines, en fonction de la situation du condamné. Ils aident à la préparation à la sortie de prison : il s’agit de faciliter l’accès des personnes incarcérées aux dispositifs d’insertion et de droit commun (logement, soin, formation, travail…). Pour ce faire, les personnels pénitentiaires d’insertion et de probation  développent et coordonnent un réseau de partenaires institutionnels et associatifs. Ils luttent contre la désocialisation des personnes détenues.

En milieu ouvert : Les conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation interviennent dans le cadre d’un mandat judiciaire.

Ils apportent à l’autorité judiciaire tous les éléments d’évaluation utiles à la préparation et à la mise en œuvre des condamnations. Ils aident les personnes condamnées à comprendre la peine. Ils impulsent avec elles une dynamique de réinsertion notamment par la mise en place de programme de prévention de la récidive. Ils s’assurent du respect des obligations imposées aux personnes condamnées à des peines restrictives ou privatives de liberté (semi-liberté, travail d’intérêt général, libération conditionnelle, placement sous surveillance électronique…) Dans le cadre des politiques publiques, ils favorisent l’accès des personnes placées sous main de justice aux dispositifs d’insertion sociale et professionnelle. Pour mener à bien ces différentes missions, ils travaillent avec les autres personnels pénitentiaires et s’appuient sur un réseau de partenaires institutionnels et associatifs. + d’info

Rémunération nette mensuelle au 1er janvier 2017, primes incluses : de 1625 € pour un Élève conseiller pénitentiaire d’insertion et de probation jusqu’à 4610 € en tant que Directeur fonctionnel des services pénitentiaires d’insertion et de probation.

Évolution de carrière possible : Titularisés à l’issue de deux années de formation, les conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation bénéficient d’un déroulement de carrière en 2 grades :

  • conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation de classe normale
  • conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation hors classe, par examen professionnel (s’ils ont au moins un an d’ancienneté au 6e échelon de leur grade et qu’ils justifient d’au moins 4 ans de services effectifs dans le corps) ou par promotion au choix (s’ils sont parvenus au 9échelon de leur grade et justifient d’au moins 7 ans de services effectifs dans le corps).

Ils peuvent accéder au corps des directeurs pénitentiaires d’insertion et de probation, soit par examen professionnel accessible après 4 ans de services effectifs dans le corps et un an d’ancienneté au 6échelon de leur grade, soit par promotion au choix pour les CPIP hors classe (s’ils ont au moins 6 ans de services effectifs dans le corps et un an d’ancienneté au 3e échelon du grade hors classe).

Ouverture des inscriptions Date limite d’inscription Épreuves écrites Épreuves orales Résultats
29 septembre 2017 24 novembre 2017 23 et 24 janvier 2018 24 avril au 4 mai 2018 11 mai 2018

Conditions d’accès au concours :

  • titulaire d’un diplôme BAC + 2

Plus d’information et comment s’inscrire sur : www.metiers.justice.gouv.fr

Toutes ces opportunités s’offrent à vous, alors maintenant à vous de jouer ! 😉