Recherche d’emploi : réussir un entretien téléphonique

 

  Après des dizaines de candidatures envoyées, le téléphone sonne enfin. Au bout du fil, un recruteur. La conversation qui va s’engager n’a rien d’anodin. Elle n’a pas pour objet de fixer un rendez-vous, le plus souvent il s’agit d’une phase de « préqualification ».


Voici quelques conseils et astuces pour vous aider à répondre à ce type de coup de téléphone qui prend souvent au dépourvu si il n’a pas été prévu ou planifié à l’avance.

 

 

 

 

 

 

 

Les recruteurs vous a identifié et votre profil l’intéresse

Si un recruteur prend le temps de vous appeler c’est que votre candidature a vraiment un intérêt pour lui, donc dans un premier temps gardez la tête froide et votre sang froid. Il faut répondre simplement aux questions en se montrant enthousiaste, mais pas besoin d’en faire trop… le recruteur cherche des réponses à des questions simples.

Quelles sont les questions d’un entretien téléphonique ?

Elles porteront sur la motivation, les prérequis du poste, la disponibilité, la mobilité, voire sur les prétentions salariales.
Des questions simples ou il faut répondre le plus possible positivement, si vous avez un doute et si vous êtes pris au dépourvu… répondez toujours oui et dans le sens de l’intérêt du recruteur.

Astuces pour réussir un entretien téléphonique

Pour assurer lors de cette présélection, mieux vaut prétexter ne pas être disponible sur le moment et proposer un nouveau rendez-vous téléphonique, quinze ou trente minutes après. Un répit utile pour s’isoler dans un endroit tranquille (la rue et les cafés ne sont pas le lieu idéal pour se concentrer) mais aussi pour faire appel à sa mémoire afin d’avoir en tête les éléments clés concernant l’entreprise et le poste à pourvoir.
C’est aussi le moment de préparer quelques arguments, quitte à prendre quelques notes sur un coin de table pour ne rien oublier d’essentiel et se donner toutes les chances de décrocher un entretien.

Dans le stress, lorsqu’un numéro masqué vous appelle, le premier réflexe pourrait être de le renvoyer sur la messagerie vocale, mais parfois le recruteur a besoin de réponses rapides et préfère passer au candidat suivant… vous seriez donc éliminé sans même avoir la chance de vous exprimer – dommage.

Si vous attendez des réponses à des candidatures… pensez aussi à optimiser votre répondeur pour éviter des messages trop familier ! « vous êtes bien à la maison du bonheur… je vous rappellerai peu être … » Aussi, gardez accessible, sur vous, les annonces auxquelles vous avez répondu pour mieux vous souvenir du poste et de la mission…

Article publié le 29 janvier 2013 – etudiant.aujourdhui.fr

 

Retrouvez toutes nos offres d’emploi sur Moovijob.com !