Un job d’été après la rentrée, c’est possible


LUXEMBOURG – Les étudiants qui ont fait bonne impression durant l’été peuvent espérer obtenir un job étudiant
 
Plusieurs milliers d’étudiants ont obtenu un job d’été pour les mois de juillet et d’août. De quoi donner l’envie à certains de prolonger une fois les cours repris? «C’est tout à fait possible. Mais pas pour tout le monde. Notamment pour les saisonniers dans l’hôtellerie. Idem pour les remplacements dans le secteur tertiaire», indique Romain Raux, conseiller d’orientation professionnelle à l’Uni. «Il y a des domaines plus enclins à prolonger, comme la restauration ou encore la vente», poursuit-il. Il existe deux types de contrats pour les étudiants.
 
Le contrat étudiant à 40 heures par semaine. Mais la durée de travail ne doit pas dépasser deux mois dans l’année. Et le contrat à durée déterminée pour élève/étudiant, à 10 heures par semaine, rémunéré 500 euros par mois, qui dure toute l’année. C’est ce dernier que devront signer les étudiants ayant la possibilité d’être prolongés. Toutefois, l’Uni restera inflexible sur la présence en cours.
 
«Même si un travail représente un plus financier indéniable, il est impensable qu’un jeune mette en danger ses études en raison d’une activité professionnelle. C’est pourquoi les contrats sont limités à 10 heures», justifie Romain Raux. Contrairement à d’autres pays, l’Uni ne propose donc aucun aménagement de l’emploi du temps ou de dispense de cours pour les élèves salariés. Les étudiants qui transforment leur job d’été en job d’étudiant devront s’adapter à un nouveau rythme. Moins de travail et plus de cours…
 
Source ; lessentiel.lu
 
Venez rencontrer votre futur employeur lors du Moovijob Tour 2013 ! Toutes les infos sur www.moovijob.com !
 
Retrouvez toutes nos offres d’emploi sur www.moovijob.com !