Vie quotidienne au bureau : le rire, un outil à ne pas laisser de côté en temps de crise

Rire universel

Le rire est provoqué par le comique et l’humour. Il est communicatif, transmissible, facteur de lien social et d’appartenance à un groupe. Il sert aussi à échapper au quotidien et à reprendre une bouffée d’oxygène. L’être humain rit 12 fois moins seul qu’en présence d’autres personnes, le rire a un rôle social. Selon les chercheurs en psychologie cognitive, les mêmes parties du cerveau sont activées par une histoire drôle racontée. Le rire est en général déclenché quand on accumule une tension. Au Japon, les gens se forcent à rire lorsqu’ils sont soumis à une peur irrationnelle. Le rire relâche des hormones qui contrent les effets du stress, rend joyeux et fait savoir qu’il n’y a pas danger. Selon l’étude de Marco Sampietro, professeur à l’université Bocconi, à Milan Français et Italiens aiment rire des autres, mais pas des religions. Américains, Allemands et Japonais apprécient les jeux de mots, moins l’humour à connotation sexuelle. L’auto-dérision est un “sport” britannique, américain et japonais. Dans la gestion des conflits, il fait passer des messages de façon indirecte, en atténue la brutalité ou l’agressivité, et dans la négociation, à décrocher un contrat.

Rire de leadership

C’est aussi un instrument de leadership grâce aux rires et aux sourires, le dirigeant réduit le stress de ses collaborateurs et élève leurs performances. L’humour améliore la créativité, favorise les “associations mentales inhabituelles”. Mieux vaut se méfier quand même, l’humour peut aussi réduire la perception du risque et masquer une incertitude, des tensions au sein d’une équipe ou un manque d’organisation, et à l’international, mal interprété, devenir une bombe à retardement.

Rire, outil de ressources humaines
Le rire en entreprise se pratique beaucoup au Japon, aux Etats-Unis, au Canada et en pays scandinaves. Les gestionnaires de grands groupes internationaux gèrent ainsi le stress des collaborateurs et les aident à exploiter tout leur potentiel. Les entreprises françaises découvrent le rire comme outil de ressources humaines. Il est évident que le rire apporte des bienfaits pour l’individu et l’entreprise : diminution de la gestion du stress, sensation de bien-être et détente, amélioration de la confiance en soi et de la communication, énergie démultipliée, optimisation pour la reprise des activités et meilleure concentration, adaptation du comportement aux relations professionnelles, amélioration de l’atmosphère de travail.

Humour à consommer sans modération
L’humour apporte un leadership renforcé, améliore la compréhension des messages, suscite la cohésion d’équipe et la convivialité. Au moment où la conjoncture économique et l’ambiance au travail avec les restrictions budgétaires, les mutualisations de moyens, les suppressions de postes, les plans sociaux… le rire et l’humour sont des alliés des dirigeants et des leaders. Le dirigeant en période de crise doit sortir du jargon qui anesthésie les troupes, et les secouer pour les réveiller et les dynamiser. Le rire partagé soude les équipes. Marco Sampietro, professeur à l’université Bocconi, à Milan, auteur de la thèse « Humor in International Project Teams » révèle tous ses bienfaits du rire. Avec le rire, le dirigeant crée une bonne ambiance de travail de manière homogène entre des personnels divers, des diplômes de toute nature, des services antagonistes, des personnalités multicolores. Le rire est fédérateur, il touche l’esprit, le coeur et les tripes. En période de crise, qui exige des sacrifices, des efforts, des changements, le rire et l’humour dédramatisent et soulagent les angoisses, et fédèrent les personnels. Avec de l’humour on peut faire passer des messages et dédramatiser des guéguerres entre équipes, faire prendre du recul aux équipes après un fusion ou une réorganisation.

Rire performant

Marco Sampietro, dans sa thèse détaille les performances de l’ironie pour résoudre un conflit ou une négociation. Plus encore, au moment de la mondialisation, l’humour au sein des entreprises a une portée universelle. Une étude auprès de quelque 2.000 salariés du G8 (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Italie, Japon, Royaume-Uni, Russie), met en évident les bienfaits du rire pour l’entreprise : mémorisation boostée des concepts et consignes, agressivité diminuée entre collègues et résistance renforcées aux agressions extérieures. Bien évidement, faire rire est un don ou s’apprend au risque de vexer, blesser, démobiliser.
Le bon rire en management est fédérateur et réconciliateur

Publié le 20/02/2013 – Cadresetdirigeants-magazine.com – Par Reid Nalliat

Retrouvez toutes nos offres d’emplois sur Moovijob.com !