Candidats, vous avez 30 minutes pour convaincre !

Une fois franchie l’étape de sélection du CV, se présente “l’épreuve” à la fois attendue et redoutée du 1er entretien avec le recruteur. Mais combien de temps dure cet entretien décisif ? Selon une étude du cabinet Robert Half, près d’un tiers des recruteurs consacrent moins de 30 minutes à ce rendez-vous. Alors, comment bien gérer ce moment ?

Le recruteur spécialisé Robert Half a interrogé 200 responsables et directeurs des ressources humaines (DRH) français sur le temps moyen qu’ils consacrent à l’entretien de recrutement. Cette enquête révèle que près d’un tiers (28,5 %) y passent moins de 30 minutes. Toutefois, plus de la moitié (62,5 %) accordent entre 30 et 60 minutes aux candidats qu’ils rencontrent pour la 1ère fois et 9 % plus d’une heure.

Premier conseil : long ou court ? Comment interpréter la durée d’un entretien ?
Valérie Sablé, associate director de Robert Half International France : “Dans la mesure du possible et dans la plus grande discrétion, essayez de connaître les heures de démarrage et de fin de l’entretien. Mais, ne vous focalisez pas uniquement sur cette donnée : il vaut mieux un échange court mais constructif – votre parcours correspond aux attentes du recruteur – plutôt qu’un rendez-vous long et fastidieux, ressemblant à deux monologues. Un recruteur expérimenté n’a pas forcément besoin de beaucoup de temps pour se faire une opinion si le parcours et le profil d’un candidat correspondent au poste.”

Deuxième conseil : Quelle que soit la durée, pas de relâchement !
“Même si le rendez-vous s’éternise, restez concentré(e) jusqu’à la poignée de main concluant l’entretien. Pas de laisser-aller même si après une heure, on peut avoir l’impression d’une certaine proximité avec l’interlocuteur. Attention aux dernières questions qui peuvent être les plus pointues/ stratégiques. Donc on ne baisse pas sa garde.”

Dernier conseil : Demandez un retour sur l’entretien et surtout assurez-vous de la suite du process
“N’hésitez pas à solliciter un feedback de la part de votre interlocuteur. Même si vous n’êtes pas ‘qualifié(e)’ pour la suite, ce retour va vous permettre de travailler vos points faibles. Si votre interlocuteur ne vous explique pas la suite du process, n’hésitez pas à lui demander à quel stade se situe cet entretien, quels sont les délais pour connaître sa décision, par quel biais connaîtrez-vous cette décision… Cela vous permettra de mieux vivre la période entre l’entretien et la prise de décision, de ne pas vous faire de faux espoirs alors que vous en êtes au tout début du process (et donc de continuer votre recherche d’emploi activement) et… éventuellement de reprendre contact avec le recruteur au “bon” moment si lui-même ne vous a pas donné de nouvelles.

Ceci ne vous empêche pas de remercier votre interlocuteur et de lui faire un retour dans les 24 à 48 heures après l’entretien.

Publié le 17/12/2012 – Courriercadres.com – Par La Rédaction

Retrouvez toutes nos offres d’emplois sur Moovijob.com !

Facebook Comments

Post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.