Faut-il ressembler à son recruteur ?


Une récente étude (relayée par le site du Monde du 25/08/2013) démontrerait que les recruteurs sélectionneraient des personnes leur ressemblant… Et ce, au nom de la sacro sainte « culture d’entreprise ».
 
Ne nous leurrons pas. Quelque soit l’arsenal juridique à disposition, les recruteurs embauchent en fonction des compétences, bien sûr, mais aussi en fonction d’a priori ou de clichés.
 
Qu’est ce que le cadre en jean et pas rasé à de moins que le cadre en costume cravate ? Si j’écoute du jazz moderne ou je lis de la littérature du XVIIIe siècle, pourquoi suis-je classé dans les intellectuels ? Ou à l’inverse, si je ne m’intéresse qu’au tuning ou au foot, je vais être catalogué parmi les « beaufs » ?
Comment relier ces critères personnels avec le monde du travail. Sommes nous aussi peu intelligents que nous ne soyons pas capables de distinguer monde du travail et sphère personnelle ? Regardons autour de nous, nombre de dirigeants d’entreprise ou politique s’intéressent au football. Est-ce que cela réduit leurs compétences, il ne me semble pas. Nos personnalités et nos savoirs être pourraient-ils être classés aussi facilement ?
 
L’homme (au sens général du terme) à peur de l’inconnu. Et le recrutement n’échappera pas à la règle. Je vais recruter quelqu’un qui me ressemblera (non pas au sens physique, quoi que…) mais au sens sociologique ou socio économique. C’est une réalité.
Alors que fait-on ? On essaie de ressembler au recruteur ou on garde sa personnalité lors d’un entretien ?
 
That is the question….
 
Source ; blog-experts.cadres.apec.fr
 
Venez rencontrer votre futur employeur lors du Moovijob Tour 2013 ! Toutes les infos sur www.moovijob.com !
 
Retrouvez toutes nos offres d’emploi sur www.moovijob.com !

Facebook Comments

Post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.