Guerilla Marketing, mode d’emploi

Répondre à des annonces ne suffit plus pour retenir l’attention des recruteurs. Si vous voulez sortir du lot, apprenez à exploiter toutes les techniques du marketing sur Internet.

Laurent Louvion, un Lyonnais de 28 ans à la recherche d’un emploi dans le marketing depuis un an, a eu une idée ingénieuse : celle de raconter, à l’aide de 150 dessins, son parcours et ses ambitions dans un CV vidéo . Envoyé début septembre à quelques bloggeurs influents, son mini-film a déclenché 22.000 vues sur DailyMotion. Un « buzz » qui porte ses fruits : « J’ai déjà décroché une dizaine d’entretiens », se réjouit-il.

Une manière comme une autre de sortir du lot. Car sur un marché du travail saturé, les techniques classiques de recherche d’emploi (candidatures spontanées, réseautage, annonces en ligne) sont de moins en moins efficaces. « Elles ne donnent accès qu’à 30 ou 40% des offres », avertit Jacques Froissant. Fondateur du cabinet de recrutement Altaïde, il vient d’adapter la version française de « Guerilla Marketing pour trouver un emploi ». Ce best-seller des Américains Jay Conrad Levinson et David Perry, vendu à 20 millions d’exemplaires dans le monde, entend mettre à la portée de ceux qui cherchent un emploi les méthodes innovantes du « guerilla marketing » – un concept inventé par les publicitaires pour promouvoir de façon décalée des produits de grande consommation. « Dans des villes américaines à fort taux de chômage, elles ont permis à des milliers de candidats de trouver rapidement un emploi », assure Jacques Froissant. Pour les utiliser à votre profit, suivez le guide.

1. Construisez-vous un CV de guérillero

Listez vos compétences (par exemple : développer un portefeuille de clients, gérer des projets, manager une équipe, etc.) et entourez celles qui vous procurent le plus de plaisir : il y a des chances que ce soit là où vous excelliez. Associez-leur ensuite un ou plusieurs succès concrets. Par exemple : ‘j’ai augmenté les ventes de 450.000 euros en un an auprès de 34 clients’. Ce travail vous permettra de déterminer avec précision quelles sont vos préférences et vos domaines d’expertise, mais surtout de le prouver à vos recruteurs. Repercutez ensuite ces élements dans votre CV. « Ne cherchez pas à être exhaustif, cherchez à vous mettre en valeur » conseille Jacques Froissant. Identifiez par ailleurs les mots-clés qui vous qualifient le mieux, et reprenez-les dans une paragraphe de deux ou trois lignes qui servira de chapeau à votre CV, ainsi que de « teaser » qui se substituera à la bonne vieille lettre de motivation pour vos prises de contact via email ou sur les réseaux sociaux.

2. Adoptez une politique de distribution multicanal

« Trop peu de cadres utilisent LinkedIn et Viadéo. Ces outils sont pourtant d’une richesse extraordinaire », souligne Jacques Froissant. Ils permettent en effet de contacter directement les responsables RH des sociétes qui vous intéressent. Si vous n’êtes pas déjà membre, créez-vous donc d’urgence un profil. Et si c’est déjà fait, actualisez-le en permanence. « Un profil soigné est la meilleure façon de faire savoir que vous êtes à l’affût de nouvelles opportunités », assure Jacques Froissant. Investissez également les réseaux communautaires spécialisés dans un type de métier ou un secteur d’activité comme Digikaa.com ou voxavocats.com . Moins puissants mais plus ciblés, ils peuvent s’avérer utiles. Ne négligez pas pour autant Facebook. Très généraliste mais aussi très fréquenté, le cador des réseaux sociaux permet de nouer des contacts ‘informels’. Enfin, continuez à surveiller les job-boards classiques, comme Monster, Apec ou Keljob. Ils restent utilisés par 90% des recruteurs en France.

3. Faites votre auto-promotion sur Twitter

En l’espace de quelques années, ce site de micro-blogging s’est imposé comme le dernier salon où l’on cause. Y compris d’emploi, le tout en moins de 140 caractères. « De plus en plus d’offres y sont publiées, et un moteur dédié à leur recherche a même vu le jour récemment ( http://www.twitjobsearch.com/ , NDLR) », indique Jacques Froissant. Pour optimiser votre présence, essayer de suivre un minimum de 100 personnes dans votre secteur d’activité. Partagez avec eux vos connaissances, vos compétences et vos réalisations, et n’hésitez pas à rebondir sur leurs « tweets ». Vous serez surpris du taux de réponse.

Si vous êtes expert dans un domaine pointu, vous pouvez choisir de publier une lettre d’information, un blog (via Tumbr, Blogger, Worldpress ou over-blog), ou un site un site internet à votre nom. Mais attention : à défaut de pouvoir nourrir régulièrement ces outils avec du contenu de qualité, abstenez-vous. Idem pour le CV vidéo : « Ils doivent être parfaits, sinon ils se retourneront contre vous », prévient Jacques Froissant.

En revanche, n’hésitez pas à publier vos meilleures présentations Powerpoint sur slideshare.net (après avoir vérifié au préalable que vous en avez le droit). Facile et rapide, ce système vous permettra d’asseoir votre expertise et votre crédibilité.

4. Utilisez des techniques de référencement et des outils de relations-clients

Avoir un bon profil ne suffit pas, encore faut-il que les recruteurs puissent vous trouver rapidement dans les moteurs de recherche. Ils sont de plus en plus nombreux, en effet, à partir des compétences pour débusquer des profils intéressants. Aussi, repérez les mots-clés qui correspondent aux postes qui vous intéressent (par exemple : contrôleur de gestion, EMEA, biotechnologies), et associez-les systématiquement à votre profil dans Viadeo, LinkedIn ou Twitter. Soignez également votre image sur en ligne. Des sites de référencement comme Brandyourself.com permettent de choisir les liens à apparaître en premier lieu lorsque quelqu’un « googlise » votre nom.

Enfin, pour suivre votre recherche d’emploi à la trace, utilisez un outil de relation clients comme Zoho (gratuit sur internet) ou Sales Force (essai gratuit pendant 30 jours puis 72 euros par mois). Selon Jacques Froissant, « ces tableaux de bord vous faciliteront la vie quand vous recevez l’appel d’un recruteur. Ce que l’on vous souhaite.

Publié le 25/10/2012 – Capital.fr – Par Valérie Froger

Retrouvez toutes nos offres d’emplois sur Moovijob.com !

Facebook Comments

Post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.