Jeunes diplômés, vous avez quelques minutes pour convaincre ! Comment se démarquer ?

Avantage majeur d’un salon de l’emploi : le contact direct avec les recruteurs. Inconvénient de la formule : les candidats sont de plus en plus nombreux et les temps d’entretien limités. Comment attirer l’œil du recruteur et faire en sorte que votre CV atterrisse sur la bonne pile ? Nos conseils pour mettre toutes les chances de votre côté, avant, pendant et après un tel salon.

Tous les recruteurs sont d’accord : « Le candidat qui arrive ‘en touriste’ sur un salon n’a aucune chance de retenir l’attention », comme le résume Isabelle Combeau, directrice des ressources humaines chez Suez Environnement-Lyonnaise des Eaux.

Face au recruteur : quelques minutes pour convaincre

Pour un jeune diplômé avec peu, voire pas d’expérience en entreprise, l’important est de se montrer ‘professionnel’ dans sa démarche de demande d’emploi. Et ce, dès les premières minutes », prévient Véronique Barbotin, coordinatrice RH et responsable des relations-écoles chez Alstom. Premiers abords. Avant même d’être face au recruteur, surveillez votre attitude. Dirigez vous clairement vers le stand choisi (vous ne venez pas là par hasard), et s’il y a la queue, attendez calmement votre tour. « Une personne qui montre des signes d’impatience ou qui chahute fera tout de suite l’objet d’un a priori négatif », explique Mohamed Madounari, chargé de recrutement pour Kiabi. « Sans parler du jeune qui vient avec sa mère… »

Se présenter. Deux maitre-mots : simplicité et clarté. « Inutile de vouloir à tout prix être original », souligne Mohamed Madounari. « Présentez vous simplement, en indiquant votre nom, votre formation et le poste qui vous intéresse. Ce qui compte : la politesse bien sûr, et l’élocution. Si je dois faire des efforts pour entendre ou comprendre, c’est déjà un mauvais point ». Précisez également d’emblée vos disponibilités et éventuellement, si vous êtes prêt à déménager.

Avoir un projet professionnel. C’est LE critère de sélection cité par tous les recruteurs. Postuler à des fonctions précises, en adéquation avec ses compétences, montre que l’on connaît l’entreprise et ses métiers. « J’apprécie particulièrement les candidats qui mettent en avant ce qu’ils peuvent apporter à l’entreprise, et non l’inverse », confie Isabelle Combeau, directrice des ressources humaines chez Suez Environnement-Lyonnaise des Eaux. Pour montrer votre motivation, n’hésitez pas à faire part de vos ambitions. « Entendre un jeune diplômé esquisser un plan de carrière me convainc de sa volonté de s’impliquer sur le long terme », souligne Véronique Barbotin. Attention toutefois à ne pas confondre détermination et arrogance.

Utiliser ses atouts. Plutôt que de résumer l’ensemble de votre cursus, mieux vaut mettre en avant une compétence spécifique, une collaboration réussie avec une personnalité du secteur, voire un stage à un poste similaire. « Un jeune diplômé qui a déjà une expérience professionnelle réussie marque forcément des points », confirme Isabelle Combeau. Mais encore une fois, privilégiez l’humilité. « Rien de plus rédhibitoire qu’un jeune, qui, parce qu’il a un bon CV, se présente en ‘patron’, comme si on lui devait quelque chose », précise Jean-Baptiste Mounien, recruteur pour Laforêt immobilier.

Etre soi-même. Dans le contexte un peu informel du salon, montrez-vous ouvert, décontracté. « Les salons ont l’avantage de permettre la prise en compte de la personne dans son entier, et pas seulement ses diplômes. Si le courant passe bien, je peux sélectionner un candidat que je n’aurais peut-être pas retenu sur son seul CV », assure Mohamed Madounari.

Echanger. Sachez vous adapter à votre interlocuteur. La plupart des recruteurs vous poseront des questions, mais s’ils ne le font pas, menez la conversation ! Il ne s’agit pas de combler les blancs, mais de revenir de manière pertinente sur votre expérience, votre motivation, ou un projet récent de l’entreprise qui vous a marqué. «Il ne faut pas non plus hésiter à poser des questions», conseille Véronique Barbotin. « On est là aussi pour expliquer nos métiers. Bien dialoguer permet de faire le bon choix, pour le candidat comme pour nous. »

Conclure l’entretien. Si l’entrevue se passe bien, demandez sa carte à votre interlocuteur. Dans tous les cas, faites-vous préciser la suite de la procédure de recrutement et notamment qui doit rappeler, et quand.

Publié par Letudiant.fr – Par Laura Martel

Plug&Work, c’est dès maintenant ! Informations & Inscription sur www.plugnwork.fr !

Facebook Comments

Post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.