Les 8 métiers les plus effrayants

Chez Moovijob, le mois d’octobre rime avec Halloween, c’est à dire angoisse et sensations fortes ! A l’occasion de cette période effrayante, nous vous proposons un classement des jobs tout aussi effrayants… Vous êtes prêts ? 🎃

  • Médecin légiste

Les médecins légistes ont pour rôle principal de réaliser des autopsies dans le cas de décès d’origine criminelle. Pour réaliser ce métier au quotidien, il est nécessaire de posséder une grande force d’esprit puisqu’ils sont amenés à voir des scènes choquantes. Au Luxembourg, il est possible de s’orienter vers la médecine légale grâce au département spécialisé du LNS.

  • Nettoyeur-se de scènes de crime 

Nous continuons la liste en restant dans le domaine légal, puisque nous allons parler du métier de nettoyeur de scènes de crime. Et oui, il s’agit bel et bien d’un métier à part entière qui consiste à nettoyer les traces de sang ou autres objets/débris présents lors d’un crime. Il est difficile de trouver un job ou une formation dans ce domaine précis, néanmoins, vous pouvez toujours regarder les offres de formations de Lifelong Learning dans la catégorie Nettoyage.

  • Egoutier-ère

Changement de décor ! Si vous n’êtes pas impressionnés par l’idée de côtoyer du sang ou autres objets macabres, que pensez-vous du métier d’égoutier-ère ? Ca ne vous dit rien ? Les égoutiers sont tout simplement les personnes chargées de nettoyer les égouts et les canalisations, mais aussi de veiller à leur bon état (reboucher les fissures, déboucher les canalisations…). Un quotidien plongé dans l’obscurité, l’humidité en plus des gaz mortels, des produits chimiques ou des rejets radioactifs d’hôpitaux, il y a de quoi être terrifié. Egoutier est souvent un métier qu’on trouve dans les collectivités ou les administrations locales. Vous ne trouverez pas ce poste spécifique sur Govjobs pour l’heure mais plein d’autres opportunités dans la fonction publique luxembourgeoise sont à pourvoir !

  • Entomologiste forensique

A votre avis, quelles sont les missions d’un.e entomologiste forensique ? Un indice, elles sont en rapport avec une phobie très répandue dans le monde… les insectes ! L’entomologiste forensique (ou entomologiste légal) a pour rôle d’analyser les insectes (vers, asticots ou toute autre forme de vie) se trouvant sur les cadavres, afin d’y découvrir des preuves ou des indices cruciaux lors d’une enquête. Si ce métier vous intéresse, vous pouvez à nouveau vous tourner vers le Laboratoire National de Santé au Luxembourg.

  •  Epidémiologiste  

Maintenant que nous avons pris conscience qu’il suffit d’un minuscule virus pour mettre à l’arrêt des populations entières, l’étude des virus et des épidémies peut faire froid dans le dos, pas vrai ? Au Luxembourg, le Centre d’Investigation et d’Épidémiologie Clinique (CIEC) rassemble plusieurs chercheurs, médecins et cliniciens effectuant des recherches cliniques pour des hôpitaux ou encore des industries pharmaceutiques.

  • Démineur-se

Tic tac, tic tac… Lors d’une soirée film, vous vous étiez surpris à vous imaginer démineur ou démineuse pour sauver le monde d’une fin terrible ? Dans la réalité, ce métier est bien moins glorifiant qu’il n’y paraît. A l’heure actuelle, la plupart des démineurs sont appelés pour vérifier des colis abandonnés dans les trains ou les aéroports. A l’aide d’un robot télécommandé, les démineurs peuvent vérifier les objets en toute sécurité. Toutefois, on fait encore quelques fois appel à eux pour désamorcer des bombes datant de la Seconde Guerre Mondiale ou pour réaliser des expertises lors d’attaques terroristes. Pas très rassurant. Sachez que l’armée luxembourgeoise possède un service de déminage (le SEDAL) si vous souhaitez obtenir plus d’informations.

  •  Journaliste de guerre

Etre journaliste, c’est d’abord savoir s’adapter à toute sorte de situation et savoir mettre en avant n’importe quel sujet. Mais quand il s’agit de journalisme de terrain dans des pays en guerre, il faut également savoir se protéger afin d’assurer sa sécurité. Les journalistes qui couvrent de tels sujets doivent faire attention à chacun de leurs gestes et de leurs mots, car leur parole peut être source de conflits, parfois mondiaux. Chaque année, des dizaines de journalistes sont tués dans l’exercice de leurs fonctions. Les pays les plus meurtriers comprennent le Mexique, l’Irak, la Syrie, l’Afghanistan et les Philippines. Si vous aimez le risque, n’hésitez pas à vous renseigner auprès des médias luxembourgeois les plus importants comme Paperjam, L’essentiel, le Quotidien, RTL, Lëtzebuerger Journal, Luxemburger Wort, Luxembourg Times

  • Ouvrier-ère d’abattoir

Bien que les associations de défense des animaux telles que L214 luttent activement contre la souffrance animale, la consommation de viande dans le monde reste très élevée : plus 10.000 kilos de viande sont consommés chaque seconde dans le monde. Pour subvenir à cette demande, les abattoirs tournent à plein régime. Etre ouvrier ou ouvrière dans un abattoir signifie donc de passer ses journées à abattre, découper, désosser des animaux pour les rendre propre à la consommation. Encore plus effrayant, les abattoirs sont souvent des clusters importants de contamination en cas d’épidémie, comme ce fut le cas pour les 1.300 employés d’un abattoir de Rhénanie du Nord-Westphalie testés positifs au covid-19. Si l’idée de travailler dans un abattoir vous intéresse quand même, renseignez-vous du côté des abattoirs d’Ettelbruck et Cobolux à Wecker

 

Bien entendu, nous souhaitons adresser notre soutien et notre respect aux personnes exerçant ces métiers difficiles mais pourtant si essentiels. Et si jamais la perte de votre travail vous effraie, consultez toutes les offres d’emploi au Luxembourg sur Moovijob.com !

Facebook Comments

Post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.