Quelques conseils pour rester employable !

Le marché du travail est de plus en plus capricieux, et les parcours professionnels beaucoup moins rectilignes qu’auparavant. Entre crise économique et tendance au job-hopping, continuer de se former tout au long de sa vie est essentiel pour rester employable. Certains y arrivent très bien, d’autres moins. Qu’est-ce qui les différencie?

Jean-Marie Dujardin, professeur en gestion des ressources humaines à HEC-ULg et coordonateur académique pour le développement de la formation continue de l’Université de Liège, s’est intéressé à la question de la gestion des compétences tout au long de la vie. A travers sept études de cas et une centaine d’interviews, il a identifié ce qu’il appelle les « champions de l’employabilité ».

Qu’est-ce qui caractérise un « champion de l’employabilité »?
Très mobiles, ayant connu diverses carrières professionnelles, les « champions de l’employabilité » ne sont pas seulement des hauts profils bardés de diplômes. Ce type de profil est aussi présent chez ceux qui n’ont pas spécialement fait d’études. Leur point commun : ils restent dans une optique de formation tout au long de leur vie, et savent gérer leurs compétences. Ils possèdent également plusieurs compétences de savoir, savoir-faire et savoir-être.

SAVOIR : Ils savent analyser leurs points faibles et leurs points forts et se fixer des objectifs. Ils connaissent le marché de l’emploi et l’évolution des nouveaux métiers.
SAVOIR FAIRE : Les champions de l’employabilité savent prendre du recul sur leur façon de travailler. Ils savent aussi trouver le fil conducteur de leur activité professionnelle
SAVOIR ETRE : Les champions de l’employabilité ont une bonne connaissance d’eux-même, ils sont ouverts au changement et ont envie d’apprendre. Ils savent également prendre de la distance par rapport à leurs échecs, qu’ils analysent avec une certaine distance émotionnelle.
Quelques pistes pour devenir vous aussi un champion de l’employabilité
Ces ressources peuvent être développées chez tout le monde. Voici quelques conseils de base pour être davantage employable sur le marché de l’emploi.

1. Faire un bilan de compétences
Prenez le temps de faire le point, soit seul soit avec une personne extérieure. Arrêtez-vous un instant, prenez du recul et interrogez-vous sur vos compétences, votre situation professionnelle, etc.

2. Trouver le fil conducteur de sa carrière
On parle aujourd’hui davantage de ‘trajectoire professionnelle’ que de ‘carrière’. Plusieurs emplois, des périodes de chômage peut-être… Quel a été le fil conducteur de votre trajectoire? Les champions de l’employabilité peuvent souvent le dire spontanément. Le trouver est primordial pour votre futur. Pour trouver le vôtre, interrogez-vous sur votre projet professionnel avec un regard rétrospectif. Où vous voyez-vous dans 5 ans, compte tenu de vos compétences actuelles, de vos centres d’intérêts, de vos valeurs, de votre projet de vie, de vos disponibilités familiales? Quel projet professionnel voudriez-vous réaliser?

Trouver le fil permet de le prolonger. Si vous n’en avez pas, réfléchissez à un fil conducteur pour le futur.

3. Maîtriser la réflexivité
La réflexivité est la capacité à réfléchir sur son activité professionnelle. En analysant vos activité d’un regard extérieur et critique, réfléchissez à vos pratiques, votre façon de travailler, les points à améliorer, vos compétences, etc. Cette analyse est la base de l’apprentissage tout au long de la vie.

4. Apprendre avec plaisir
Les champions de l’employabilité continuent tous à apprendre, et ils le font avec plaisir. Formez-vous systématiquement et suivez les évolutions dans votre domaine. Vous n’aimez pas particulièrement apprendre de nouvelles choses ? Regardez autour de vous, trouvez votre point d’intérêt, ce qui vous motive, ciblez vos points faibles et interrogez-vous sur le genre de formation qui vous convient le mieux (séminaire, e-learning, tutorat, mentorat…).

5. Analyser ses compétences de façon transversale
Vos compétences ne sont pas uniquement valables dans votre secteur. Certains de vos compétences sont ‘transférables’: sachez utiliser ce pont des compétences pour aller voir ailleurs si votre secteur est en crise. Les soft skills et les langues peuvent elles aussi vous permettre de passer d’un secteur à un autre.

Jean-Marie Dujardin cite l’exemple d’une caissière de supermarché qui après un bilan de compétence, se rend compte qu’elle possède d’importantes soft skills : rigueur, sérieux, honnêteté, et capacité à gérer une caisse. Cette dame a retrouvé un emploi en tant qu’économe dans un établissement scolaire, grâce à ses compétences transférables.

6. Réfléchir à son projet de vie de façon globale
Les champions de l’employabilité possèdent une « compétence de sens », décrite par Jean-Marie Dujardin comme la capacité à réfléchir globalement au sens de sa carrière. Quel est le lien entre votre carrière et vos valeurs personnelles, votre projet de vie, votre projet professionnel? Additionner toutes ces facettes permet de réfléchir à votre projet de vie global, et d’avoir une vue plus claire de votre futur..

Le parcours professionnel est jalonné de moments-clés (entrée sur le marché du travail, confirmer son orientation, chercher un nouvel an, faire face à un licenciement, reprendre des études, lancer son projet professionnel…). Dans ces moments-là, le travailleur doit posséder certaines ressources pour pouvoir prendre les bonnes décisions: ces 6 conseils sont un bon début pour cela.

Publié le 22/05/2013 – References.be – Par Magali Henrard

Retrouvez toutes nos offres d’emplois sur Moovijob.com !

 

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.