Réseaux sociaux: de sérieux vecteurs de recrutement


40% des utilisateurs de réseaux sociaux auraient déjà reçu une proposition d’embauche via ce canal.
 
Une prise de contact sur dix d’un recruteur aboutit à un contrat, selon Kelly Services.
 
Près de la moitié des employés suisses ont déjà reçu une offre d’emploi sur leur profil d’un réseau social, selon le Kelly Global Workforce Index.
 
Une fois sur dix, celle-ci a débouché sur un engagement ferme. Il est loin le temps des postulations par la Poste!
 
Les hommes ont plus de succès sur les plateformes sociales auprès des recruteurs, que les femmes, 44% contre 35%. Et ce système fonctionne mieux en Suisse alémanique qu’en Suisse romande.
 
Selon les auteurs de l’étude, les réseaux sociaux sont une nouvelle opportunité de trouver de nouveaux collaborateurs. «Les médias sociaux sont devenus un outil majeur de recrutement, ils offrent aux uns un accès facile à des informations variées, et aux autres de nombreuses possibilités de se présenter sous leur meilleur jour», explique Dinette Koolhaas, VP & Operations Leader EMEA, Country General Manager.
 
Du côté des candidats, seuls 34% cherchent un travail via les réseaux sociaux, alors que 54% privilégient les supports habituels.
 
Pourtant, les Suisses feraient bien de s’y mettre, puisque la tendance internationale montre que déjà 16% des personnes ont trouvé un emploi par ce biais.
 
«Les plateforme comme Xing ou LinkedIn facilitent la recherche de candidats et permettent une prise de contact ciblée. Les smartphones sont conçus pour l’interactivité et sont également utilisés pour la recherche d’emploi.
 
Cela vient encore renforcer cette forme de recrutement», estime Dinette Koolhaas.
 
Source ; ictjournal.ch
 
Des postes à pourvoir ? Déposez vos offres et obtenez des candidatures qualifiées sur www.moovijob.com !