Tout est CV !


Quelle que soit sa forme, un CV récapitule une somme d’informations ayant un rapport direct avec votre expérience professionnelle. Qu’il soit présenté par compétences, sur vidéo, sur des sets de table, par expériences, sur 50 pages ou en un tweet de 140 caractères, ne négligez pas les différentes approches que vous offre cet outil de communication.
 
Tout ce qui va sans dire va mieux en le disant, mais j’aimerais récapituler avec vous les nombreuses voies d’accès à vos informations professionnelles, celles qui permettront à un recruteur potentiel de détecter chez vous le trésor d’employabilité que vous représentez. Vous constaterez avec soulagement qu’il existe de très nombreuses possibilités à explorer et que finalement, les options qui s’offrent à vous sont presque aussi nombreuses que le nombre de jours que compte votre calendrier.
 
1- Première grande famille d’accès à vos informations professionnelles : Internet
 
Tout d’abord par votre présence sur les réseaux sociaux, professionnels ou non, dédiés à un secteur d’activités ou généralistes, chaque information divulguée relève d’une stratégie, celle qui vous assure de véhiculer le message spécifique en direction de recruteurs travaillant leur « sourcing » de candidats.
 
Les informations y sont directes (notamment lorsque vous remplissez un formulaire), contrôlées (surtout si elles sont congruentes) ou totalement involontaires (critique d’un employeur, déclaration fracassante sur tel ou tel aspect de vos journées..), elles revêtent un caractère formel ou familier (bon, on ne va pas vous refaire un couplet sur le personnal branding mais admettons que certaines informations mises à la disposition de tout à chacun ne favorise pas forcément la mise en lumière de vos compétences professionnelles (tout est question de nuances me direz-vous !)).
 
Sur internet, vous aurez la possibilité de remplir différents CV en ligne, des supports ergonomiques, simples à utiliser, mais qui, ne l’oublions pas, ne reflèteront que ce que vous voudrez bien y faire figurer (tant sur le fond que sur la forme).
 
Internet vous permettra également de construire une vitrine sous forme de blog ou de site dédié à la présentation de ce que vous êtes, ce que vous valez, votre expérience… Certaines initiatives sont malheureuses, d’autres sont brillantes d’inventivité et d’intelligence.
 
Toujours dans le domaine numérique : les CVthèques, bases de données pour un grand nombre de recruteurs, qui, au gré de leur investissement et de leur disponibilité temps parcourant les centaines de milliers d’options qui s’offrent à eux en filtrant aussi précisément que possible le flot d’informations pertinentes et exploitables.
 
Vous souhaitez démontrer vos compétences ? Travaillez sur la diffusion d’informations professionnelles en direction d’un public ciblé (et potentiellement employeur), mettez en lumière vos réalisations, travaillez sur un book numérique de vos travaux, une références’thèque qui ne s’appuiera pas sur le nom de vos ex-employeurs ou sur l’intitulé de vos diplômes mais bien sur des réalisations, une vidéo, un journal… Bref, tout est CV, tout est prétexte à communiquer sur ce que vous maîtrisez le mieux : vous.
 
2- Deuxième famille d’accès à vos informations professionnelles : le terrain, vous.
 
Ben oui, lorsque nous remettons une carte de visite, lorsque nous nous présentons rapidement, nous énumérons systématiquement un élément du CV (le fameux), nous donnons une information résumée, synthétisée et tronquée d’une réalité qui est la nôtre. Nous sommes des CV en puissance (on est loin de l’image du CV papier ou du profil sur réseau social, non ?).
 
Chaque occasion de rencontre représente une opportunité de délivrer une information professionnelle, de véhiculer un message, une idée mettant en valeur ce que vous incarnez sur le plan professionnel. Inutile de brandir un CV (papier) à tire-larigot (tiens, c’est la première fois que j’écris cette expression), vous êtes, à vous seul, le meilleur du CV orienté, « focusé », précis !
 
Vous souhaitez que votre CV professionnel soit lu par un maximum de personnes, autant le distribuer, sur un salon professionnel, sous forme de tracts, d’annonces, de campagnes, d’évènements. La stratégie du grand nombre peut aussi s’adapter à une démarche terrain, démarche qui a toujours suscité des retours dans la presse (pas forcément d’emploi malheureusement).
 
Vos contacts sont générés par vos initiatives, l’appel téléphonique, l’entretien réseau, la candidature spontanée, la pêche aux informations et l’ensemble des points qui vous permettront de qualifier VOTRE offre lorsque vous aurez déterminé la totalité de votre projet professionnel.
 
Le terrain, c’est votre capacité à écrire, envoyer une candidature par courrier, parce que la poste existe toujours et le nombre de lettres reçues au bureau est tellement en baisse que votre courrier sera probablement mieux parcouru (je sais, c’est un peu vieux jeu mais un bon CV se remarque davantage lorsqu’il est seul et entre les mains d’un manager que lorsqu’il est accompagné de 300 autres candidatures.. non ?). Le terrain, c’est votre attitude, le sourire, rien de très factuel mais pourtant tellement essentiel. Le terrain, c’est vous.
 
3- Troisième grand famille d’accès à vos informations professionnelles : les autres.
 
Sans revenir sur le concept de réputation, le bouche à oreille, le réseau (le vrai, hein, celui dans lequel vous vous engagez !) constituent des vecteurs importants de communication sur votre vie professionnelle. Vous remarquerez que l’attitude, le comportement au travail sera largement aussi important que le « comment », l’impression générale et dominante, celle qui marque, réside dans l’attitude, la façon de vous comporter, l’impression qui permet de décider ou de provoquer sera quant à elle dominée par ce que l’on appelle le professionnalisme, la compétence.
 
On ne s’engage auprès de son réseau que vis-à-vis d’une personne compétente et qui saura s’intégrer dans une équipe. Avez-vous déjà recommandé un bon professionnel parfaitement infect dans ses relations ?
 
L’information vous concernant, véhiculée par les autres est systématiquement une information interprétée, une information filtrée par la culture, l’état émotionnel, l’histoire de tout à chacun.. Autant vous dire que vous ne la maîtrisez pas vraiment sauf si, volontairement, vous travaillez à simplifier vos messages, balayant d’un revers de manche tout jargon stylisé n’entraînant que sur interprétation.
 
Vous l’avez compris, le champ d’intervention est vaste et les moyens de diffuser toute information professionnelle vous concernant sont nombreux. Testez ceux qui vous inspirent, choisissez les meilleurs vecteurs de communication selon le projet professionnel que vous aurez construit, mais surtout, n’oubliez pas d’être acteur de vos choix et de vos stratégies !
 
Source ; conseil-emploi.net
 
Venez rencontrer votre futur employeur lors du Moovijob Tour 2013 ! Toutes les infos sur www.moovijob.com !
 
Retrouvez toutes les offres d’emploi sur www.moovijob.com !

Facebook Comments

Post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.