Travailleurs frontaliers : vos droits à la retraite expliqués en vidéo

Vous êtes un travailleur frontalier ou vous approchez de l’âge de la retraite ? Aujourd’hui, nous nous intéressons à vos droits en vidéo avec Les Frontaliers Grand Est.

Le saviez-vous ?

Une carrière transfrontalière n’entraîne aucune perte de droit pour le travailleur. Chaque état est dans l’obligation de vous verser une pension de retraite dès lors que vous y avez cotisé une année. Lors de l’ouverture de vos droits, il est tenu compte de l’ensemble de votre carrière européenne.

Comment préparer votre dossier ? 

La législation luxembourgeoise impose 10 années de carrière pour bénéficier d’une retraite à 65 ans, cela ne signifie pas 10 ans au Luxembourg mais 10 ans au sein de l’Union européenne. Par exemple, si vous êtes Français et que vous avez travaillé 30 ans en France, 3 ans en Belgique, 5 ans en Allemagne et 7 ans au Luxembourg, votre carrière européenne vous permet donc de compléter les 3 années manquantes et de recevoir une pension luxembourgeoise.

Quelles sont les démarches ? 

La législation européenne vous facilite la vie. Il n’est pas nécessaire d’introduire une demande de pension de retraite dans chaque pays, vous ne devez lancer votre dossier que dans votre pays de résidence qui se chargera de contacter l’ensemble des administrations européennes pour vous.

Attention : chaque pays est libre de déterminer selon sa propre loi, les âges de départ à la retraite, à savoir :

  • 62 ans en France
  • 65 à 67 ans en Allemagne
  • 65 ans au Luxembourg
  • 65 ans en Belgique

Il est donc possible que vous ne puissiez pas bénéficier de vos retraites en même temps. Pensez donc à anticiper et demander une estimation de vos pensions avant de lancer votre dossier.

Trouvez votre future opportunité professionnelle au Luxembourg sur Moovijob.com !

 

Facebook Comments

Post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.