Sofitex face à la crise : Eric Picoux, Directeur, témoigne

Bonjour Eric, merci de nous accorder cet entretien. A quelles difficultés avez-vous dû faire face pendant cette période difficile et comment les avez-vous surmontées ?

Bonjour Florane, la difficulté majeure a été la rapidité foudroyante et l’ampleur de cette crise sanitaire qui ont engendré un effondrement économique mondial. Des domaines d’activités entiers ont totalement été bloqués tels que le BTP au Luxembourg qui a été à l’arrêt total pendant plus d’un mois. Une autre difficulté durant cette période a été les informations changeantes jour après jour. Les entreprises ont été amenées à faire du ‘vol à vue’ avec des informations disséminées au compte-goutte de la part des différents gouvernements, personne n’avait jamais été confronté à une telle situation. Ces difficultés ont été démultipliées pour les entreprises implantées sur plusieurs pays avec différentes procédures administratives selon les pays à gérer, notamment pour les travailleurs frontaliers.

En 2009, nous avons été confrontés à la grippe H1N1 et nous avions formalisé un « Plan de continuité » en cas de pandémie mondiale.  Nous avions, à cette époque, essayé d’imaginer le pire : agences fermées, gestion des commandes, des salaires et des contrats en télétravail, etc… rien de tout cela n’est arrivé à cette époque et cela nous paraissait même complètement utopique ! Et bien non ! Le 12 mars 2020, nous avons constitué une ‘Cellule de crise’ au sein de la direction pour retravailler et mettre à jour ce même « Plan de continuité » élaborer en 2009.  En revanche, celui-ci a bien été mis en application dès le 17 mars 2020 pour tout le réseau SOFITEX sur les 4 pays ! A partir de cette date, nous avons dû réinventer nos méthodes de travail en respectant les nouvelles contraintes sanitaires en agence et en s’assurant que l’ensemble des collaborateurs puissent maintenir la même qualité de service en télétravail auprès de nos clients, de nos collaborateurs intérimaires et des candidats. Nos collaborateurs ont su faire preuve d’une grande adaptabilité avec beaucoup de conscience professionnelle et de réactivité pendant cette période. Ils ont réussi à gérer depuis chez eux leurs commandes mais également toute la partie administrative en maintenant ce lien de proximité tellement important dans notre métier avec leurs différents interlocuteurs.

Le mot d’ordre était simple : « Restez proche de l’ensemble de vos intérimaires, candidats et clients et prenez soin de vous ! »

De la même manière, la direction a fait son maximum pour rester proche de ses équipes en faisant des points en visioconférences ou téléphoniques chaque semaine pour mesurer la tendance et adapter les différents modes de gestion de crise : garde d’enfant, télétravail ou chômage partiel.

Quelles sont les principales différences entre vos besoins de recrutement « avant » et « après » crise ?

Parler « d’après crise » pour certains domaines d’activité est encore un peu précoce.  Les métiers liés à l’industrie-transport-logistique avec certains domaines tertiaires-finances reprennent des couleurs mais ne sont pas tous sortis de crise. Sans parler des domaines liés au tourisme-voyage-restauration-hôtellerie-évènementiel qui sont très fortement impactés. A contrario pour les métiers du gros œuvre ou second œuvre, la pénurie de candidat se fait déjà ressentir depuis juillet et l’activité est revenue presque au niveau d’avant COVID-19. Globalement, le nombre d’intérimaire au Luxembourg, selon les chiffres du FES (Fedil Employment Services), pour le mois de juillet s’établit à environ -25% par rapport à l’année dernière sur la même période. Ce dernier avait chuté d’environ -70% en avril et -45% en mai. Les données sont similaires sur les autres pays, l’économie repart progressivement sur l’ensemble des activités mais il est important que cela se consolide encore pour parler de sortie de crise.

Votre campagne de communication Safe Itex, lancée en mai 2020, montre la réactivité de Sofitex face à cette crise, comment en avez-vous eu l’idée et pourquoi avoir lancé une telle opération ?

Début avril, en plein confinement, nous avons fait parvenir une communication à l’ensemble de nos collaborateurs avec comme titre : OBJECTIF : REPRISE ! Il était essentiel durant le confinement de « regarder devant » avec l’ensemble de nos équipes et d’avoir en ligne de mire la reprise de l’activité. Dès que nous avons entendu les différents gouvernements qui commençaient à parler du « déconfinement » en mi-avril, l’idée d’une campagne publicitaire de « déconfinement » a germé. La reprise de l’activité BTP au Luxembourg le lundi 20 avril a été le déclic. Un RDV a été pris le lendemain en visioconférence avec notre agence de communication.

L’objectif était de lancer un message fort, motivant et sécurisant pendant la période de « déconfinement » à l’ensemble de nos interlocuteurs : collaborateurs permanents, intérimaires, candidats et clients : « SAFE ITEX « Motivés mais pas en danger » ! »

Selon vous, dans quelles mesures la crise liée au COVID-19 impactera-t-elle le secteur de l’intérim en général ?

Le premier impact se trouve aujourd’hui dans nos procédures d’accueil et de recrutement : nous devons garantir à nos permanents, intérimaires et candidats l’application stricte des règles sanitaires en agence. Gestes barrières, hygiaphone aux accueils des agences, limitations du nombre de personnes en agence, marquage au sol, mise à disposition de gel hydro alcoolique, stock tampon de masques pour dépanner nos intérimaires et mise à disposition de masques à nos collaborateurs. Dans un second temps sur la partie délégation nous devons sensibiliser les intérimaires au respect des différents protocoles sanitaires chez nos clients pour lesquels ils seront missionnés. Et enfin le développement des recrutements en Visio dès que cette solution est possible avec les candidats. Aujourd’hui dans les fonctions Tertiaire-Office-Finance, il est courant que l’ensemble du processus de recrutement jusqu’à la délégation se déroule entièrement en Visio et que nos collaborateurs intérimaires démarrent leurs missions directement en télétravail.

La période du COVID 19 aura bousculé nos habitudes en agence et amplifié la vague du développement de l’intérim digital.

Lors du salon Moovijob Tour Luxembourg, vos équipes de recruteurs seront présentes pour rencontrer des candidats virtuellement. Quels conseils avez-vous envie de donner à ces personnes souhaitant postuler chez vous ?

De rester eux-mêmes lors des Visios en transmettant à nos recruteurs la passion de leur métier et surtout toute leur motivation sur les postes qu’ils convoitent au sein de nos agences.

Bon courage à tous les candidats, nos équipes vous attendent !

 

Rencontrez l’équipe Sofitex le 25 septembre prochain lors du grand salon Moovijob Tour Luxembourg et le vendredi 16 octobre lors du salon Moovijob Tour Strasbourg au format 100% virtuel !

Facebook Comments

Post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.