A qui va profiter la gratuité des transports publics au Luxembourg ?

Le 1er mars 2020, le Luxembourg est entré (une nouvelle fois) dans l’Histoire. En effet, si vous ne l’avez pas encore entendu, le Grand-Duché est devenu à partir de cette date, le premier pays du monde à proposer la gratuité des transports publics sur tout son territoire. Bus, train, tram… quel que le soit le moyen de transport en commun choisi, les usagers n’ont désormais plus besoin de fournir de titre de voyage. Une vraie mesure économique et écologique en perspective. Mais, à qui va-t-elle vraiment profiter ? 

Quelles sont les modalités ? 

Depuis mars 2020, les différents bus, trams et trains nationaux sont accessibles gratuitement, tous les jours, sans titre de transport. Cependant, il est nécessaire de préciser que les voyages en 1ère classe (trajets simples ou abonnements) n’ont subi aucun changement ni réduction. De plus, si vous avez acheté votre billet avant le 1er mars pour un voyage après cette date, vous ne bénéficierez pas d’un remboursement.

A qui cette mesure profite-t-elle ? 

Tout d’abord aux résidents luxembourgeois ! Que ce soit pour leurs déplacements quotidiens, leurs sorties du weekend ou encore leur voyage au sein du pays, ils sont les premiers avantagés par cette mesure qui va permettre d’alléger le trafic au sein du pays. Deuxièmement, les frontaliers : grâce à la gratuité des transports au Luxembourg, ceux-ci ont vu le prix de leur abonnement mensuel et annuel diminuer fortement selon leur lieu de résidence. Par exemple, le prix d’un abonnement mensuel de train au départ de Metz est passé de 140€ à 100,50€ depuis mars 2020, pour les plus de 26 ans. Si vous êtes âgé de moins de 26 ans, vous ne payez désormais plus que 62,60€ soit une différence de près de 80€. Autre exemple : depuis la ville de Trèves en Allemagne, l’abonnement mensuel de train passe de 88€ à 49€ soit 39€ d’économies effectuées !

De plus les automobilistes frontaliers et luxembourgeois profiteront également de cette situation qui devrait permettre de diminuer le nombre de voitures sur les routes menant au Luxembourg chaque jour.

Enfin, les entreprises luxembourgeoises ! Encore trop souvent stéréotypé comme un paradis fiscal ou alors un pays où il n’y a rien à faire (à part travailler), le Luxembourg, victime de ses clichés, peine a attirer de nouveaux habitants et donc de nouveaux talents. Grâce à une mesure comme celle-ci, les pays du monde entier sont en train de s’intéresser au Grand-Duché, ce qui participe grandement à l’amélioration de son image à l’international. Les sociétés basées au Luxembourg verront donc sans doute bientôt leur recherche de talents ainsi que leurs recrutements favorisés.

La gratuité des transports publics : la solution miracle aux problèmes de mobilité ? 

Grâce à ses actions, le pays espère favoriser les déplacements de ses travailleurs frontaliers. Le ministre luxembourgeois Bausch, en charge du dossier, prévient quand même que la gratuité des transports en commun ne résoudra pas tous les problèmes de mobilité « ce qui résoudra le problème, c’est l’investissement dans les structures de transports publics, pour qu’elles soient au top. C’est cela qui va changer la mobilité des gens ». Dans une conférence de presse donnée fin janvier 2020, celui-ci avait déjà déclaré que « La gratuité des transports publics n’est pas la solution miracle pour faire basculer tous les usagers vers les transports publics, nous le savons très bien. Mais il s’agit de la cerise sur le gâteau de notre stratégie et de nos investissements ». Une stratégie qui laisse entrevoir un futur rassurant pour les usagers. En effet, le Grand-Duché et ses pays frontaliers ont tout intérêt à continuer d’investir dans les transports, quand on sait que plus de 200 000 frontaliers traversent tous les jours la frontière pour venir travailler au Luxembourg !

 

Facebook Comments

Post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.