DOSSIER – La RSE : facteur d’attraction des candidats ?


Ce mois-ci, nous vous proposons un dossier consacré à la Responsabilité Sociétale des Entreprises, souvent abrégée sous le sigle RSE.

Dans ce 8e article, nous vous allons faire le point sur l’impact de la RSE sur l’attractivité des entreprises.

Considérée comme un élément important par les entreprises et leurs cibles de recrutement, la responsabilité sociale de l’entreprise (RSE) est-elle vraiment entrée dans les mœurs ? Christophe Dulhoste, associate chez Hays Executive, en dresse un bilan contrasté : « des progrès, mais peut mieux faire »…

La RSE occupe une place grandissante dans la marque employeur. Comment se manifeste cette montée en puissance auprès des candidats ?

Par notre prisme, celui d’un cabinet de recrutement, nous la constatons dans les questions posées lors des entretiens et dans la négociation finale.

Les candidats se révèlent de plus en plus intéressés par les programmes de formation, l’évolution professionnelle, les aspects non financiers de la rémunération ou encore l’implication sociétale des entreprises.

Celles-ci communiquent d’ailleurs davantage, notamment dans le cadre de leur stratégie de diversification des talents, et en conséquence leurs cibles de recrutement composent un public plus averti sur ces questions.

Pour autant, quel est l’impact de la RSE dans la décision finale ? S’agit-il réellement d’un facteur différenciant ?
L’absence d’une politique forte en matière de RSE ne fait pas partie des éléments rédhibitoires.

D’après l’Observatoire RSE & Salariés de l’Ifop, 87 % des candidats estiment que ce type de politique est une bonne chose. Cela ne signifie pas qu’elle constitue un facteur prépondérant dans le choix d’un employeur.

De la même façon, plus de 9 entreprises sur 10 jugent important de s’engager dans des actions de RSE. Elles sont sans doute moins nombreuses à s’emparer concrètement du sujet, avec une politique structurée.

Quels sont les volets de la RSE les plus porteurs pour les candidats ?

Si la dimension économique de la RSE, par exemple la redistribution des bénéfices, est importante dans tous les secteurs d’activité, le volet social (la diversité, la GPEC, etc.) ressort plus nettement chez les candidats intéressés par les services, comme la banque.

La dimension environnementale, logiquement, occupe une place plus marquée dans l’industrie. Le dernier volet, sociétal, reste plus en retrait dans les attentes des candidats, tous secteurs d’activité confondus.

Cela peut changer, comme le montre l’exemple des grandes entreprises nord-américaines, très en pointe sur les actions sociétales de type fondation d’entreprise – et qui font la différence aux yeux des candidats.

Existe-t-il une “bonne” façon d’élaborer une politique de RSE ?

D’après les exemples de réussite que j’ai pu observer, elle doit être portée et véhiculée par la direction générale. Sans cette condition essentielle, et même en se dotant de responsables RSE talentueux et volontaires, les chances d’aboutir sont très minces.

De plus, l’ensemble des parties prenantes internes – RH, directeurs de business unit, supply chain, etc. – doit être impliqué dans une véritable démarche stratégique, avec plan d’action, calendrier, moyens financiers et humains. C’est un projet qui gagne à être lié à la performance économique.

La difficulté est de mesurer ses effets, mais il existe des indicateurs de contrôle de gestion, par exemple l’impact d’un eco-packaging sur les coûts de production. Des agences de notation internationales sont spécialisées dans l’évaluation et le retour sur investissement de la RSE.

J’encourage les entreprises à ne pas attendre d’être au pied du mur, sous l’injonction de directives nationales ou européennes, pour se lancer dans une politique structurée de RSE.

En la matière, les cabinets de recrutement constituent un bon baromètre de ce qu’attendent les entreprises et les candidats, et peuvent donc apporter des éclairages précieux sur ce sujet.

Source ; focusrh.com

Des postes à pourvoir ? Déposez vos offres et obtenez des candidatures qualifiées sur www.moovijob.com !