Après la Génération Y, voici la Génération M !

Hyper-connectée, mobile et fonctionnant en mode multitâche : telles sont les principales caractéristiques de la génération M, qui a grandi à l’ère d’Internet, des smartphones et des médias sociaux. Une étude permet aujourd’hui de mieux cerner leurs attentes vis-à-vis de l’entreprise.

« Le gène M décodé ». C’est ce titre explicite qu’ont choisi Jabra, fournisseur de technologies numériques, et Aastra, groupe spécialisé dans la communication d’entreprise, pour leur enquête menée fin 2013 auprès de 1 000 salariés français. La référence à la génétique s’explique par l’environnement technologique et les multiples modes d’information et de communication qui accompagnent les jeunes depuis leur naissance. Quel est alors l’impact de ce contexte « inné » sur les attitudes professionnelles et attentes envers l’entreprise de cette nouvelle génération de salariés ? Comment communiquent-ils, collaborent-ils ?

Stratégie TIC de l’entreprise : peut mieux faire…

L’enquête révèle que la génération M souhaite s’appuyer sur des outils qui garantissent la connectivité en tout temps, en tout lieu. Pour ces jeunes, il est naturel – et souhaitable – d’être joignable en toutes circonstances et de pouvoir gérer plusieurs tâches en simultané. Sur ce point, les entreprises ont encore d’importantes marges de progrès devant elles : 41 % des personnes interrogées se déclarent satisfaites de la stratégie TIC de leur employeur et des équipements mis à disposition. Autre élément : hyper-compétente sur ce sujet, la génération M veut avoir son mot à dire dans le choix de ses équipements – quitte à privilégier les outils personnels. 13 % des personnes interrogées font même du BYOD (Bring your own device) un paramètre décisif dans leur choix d’un employeur.
La possibilité de travailler à distance ou de manière flexible est une autre motivation décisive (24 %) dans le choix d’un poste. Alors que le bureau reste clairement le cadre dans lequel les personnes interrogées pensent être les plus productives, d’autres environnements de travail sont mis en avant par un tiers des répondants. Parmi eux, le domicile pèse pour plus de la moitié.

De multiples formes d’interaction

La génération M est donc en attente d’outils de communication efficaces et adaptés, mais aussi de nouveaux environnements de travail. Pourtant, comme le soulignent les auteurs de l’enquête, il ne faut pas confondre bons outils de communication et bonne communication. Selon eux, « l’entreprise se doit de pousser les modes de travail qui favorisent l’interaction entre individus, que ce soit par la voix, la vidéo, la messagerie instantanée ou le face-à-face. Tout en tirant le plus grand parti de la flexibilité et de l’ubiquité des nouveaux modes de communication, l’interaction interpersonnelle directe devra aussi être encouragée au maximum. »
De fait, la flexibilité est au cœur du mode de vie de la génération M. Les entreprises ont donc tout intérêt à s’emparer du sujet, pour en tirer des bénéfices à plusieurs niveaux, dont la fidélisation des talents – un enjeu crucial aujourd’hui.

Publié le 29/01/2014 – Focusrh.com – Par Gilles Marchand

Bientôt la 4e édition du Moovijob Tour DeLux le 21 Mars prochain à LuxCongrès ! Près de 100 entreprises seront présentes ! Infos et inscription sur http://tour-delux.moovijob.com !

 

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.