Barbie, Ingénieure Informaticienne secoue la toile

Depuis 1959, Barbie a bien changé. Souvent controversée pour ses mensurations et l’image qu’elle renvoie de la femme idéale aux petites filles, Mattel l’a fait passer de mannequin ou chanteuse à Docteur ou encore Présidente des Etats-Unis (s’il vous plaît). Depuis quelques jours, les médias et le web s’offusquent du livre qui a accompagné le lancement de Barbie Ingénieure Informaticienne. Petit retour sur le phénomène.    

Depuis quelques années Mattel opère une stratégie de communication pour changer l’opinion négative dont a fait l’objet Barbie, sa poupée égérie aux mensurations irréelles cantonnée à un rôle figuratif et cliché de notre société occidentale.

Pour les cinquante ans de la poupée rose, Mattel proposait un vote et c’est Barbie Ingénieure Informaticienne qui a remporté les suffrages. Pour chaque lancement, un livre racontant une histoire présente la nouvelle vie de Barbie et selon les médias, ce livre ne passe pas du tout.

50778213

Source : clubic.com

Barbie présentatrice télé et Barbie Ingénieure informaticienne n’ont pas droit au même traitement de régime niveau look. Celle de droite porte des chaussures plates hideuses ainsi qu’une paire de lunettes qui lui écrase le visage.

Dans une ‘’vraie-fausse interview’’ livrée au Monde.fr, Barbie nous livre son expérience et ses ambitions. Elle va même plus loin en dénigrant les métiers féminisés tels qu’institutrice ou infirmière et là, on se demande qui a été chargé de rédiger le texte chez Mattel. Barbie passe de potiche ambitieuse à une business woman qui rabaisse les autres en rejetant au passage son propre passé professionnel. En devenant Barbie Ingénieure Informaticienne, le pas est déjà énorme diriez-vous. Oui, mais encore faut-il que Mattel remporte son pari, et à vouloir en faire trop on passe souvent à côté.

Selon la journaliste américaine Pamela Ribon qui a remué l’affaire mardi dernier, les clichés dans le livre d’accompagnement racontant la vie de Barbie sont bien loin d’être une avancée. Dans le livre I can be a computer engineer écrit par Susan Marenco, on apprend que Barbie veut réaliser un jeu vidéo, mais qu’elle ne peut pas se débrouiller seule sans l’aide de deux hommes assistants développeurs. Elle ne va finalement réaliser que la partie design, en brandissant fièrement un PC au fond d’écran digne du pays imaginaire.

barbie_6

Source : Slate.fr

Il faut tout de même souligner qu’un tel choix de profession n’est pas anodin. D’après une récente étude relayée par la Radio NPR, un changement important s’est opéré durant les années 80 alors que le nombre de femmes qui suivaient des études en informatique était plus élevé. Leur nombre était aussi important en informatique que dans d’autres domaines universitaires tels que la médecine. La part des femmes en IT a stagné puis plongé à partir de 84, et ce, alors que leur nombre dans d’autres filières techniques augmentait progressivement.

infographie femme itc usa

Pour l’instant, aucune raison valable n’a été fournie si ce n’est que la part des femmes a baissé lorsque les ordinateurs personnels, marketés exclusivement à destination d’une cible masculine apparurent aux Etats-Unis. L’idée que les ordinateurs étaient faits juste pour les hommes est ensuite rentrée dans l’inconscient collectif et a surement aidé à définir toute une culture geek selon la radio canadienne. Une autre étude réalisée dans les années 90 auprès de familles a montré que les ordinateurs étaient effectivement achetés plus pour les garçons que les filles. On s’étonne donc moins sur les clichés formés dès la tendre enfance où le petit garçon recevra une Game Boy et la petite fille ? Une Barbie !

En tout cas chez Moovijob, nous avons des offres d’emploi dans l’IT for boys and girls, n’hésitez pas à y jeter un oeil 😉

Facebook Comments

Post a comment