Ca y est, les robots nous piquent nos emplois !

Foxconn, le leader industriel taïwanais de fabrication de matériel informatique, dont notamment l’iPhone remplace quelques 60 000 ouvriers par des robots ! Non ce n’est pas un mauvais scénario de film. 

Foxconn

Malgré son impulsion et un chiffre d’affaires en 2015 de 139 milliards de dollars, Foxconn met en application ses ambitions de réduire ses coûts de production en supprimant 60 000 postes sur les 110 000, soit presque 60 % de son effectif. Annoncé en 2012 par son PDG, on voyait déjà arriver en 2014 environs 10 000 robots « Foxbots » dans les usines, retirés par la suite car ils n’étaient pas assez pointus, jusqu’à aujourd’hui…

Selon le South China Morning Post, une étude du gouvernement taïwanais a démontré que plus de 600 entreprises dans le domaine des techs auraient l’intention d’en faire de même, ce qui ne surprend pas quand on voit que 35 géants de l’industrie taïwanaise ont dépensé en tout 4 milliards de yuans en intelligence artificielle pour la seule année de 2015.

Apple soutien Foxconn dans la « modernisation » de sa production à hauteur de 10,5 milliards de dollars pour des raisons évidentes : un robot coûte moins cher qu’un ouvrier. Selon Konbini, « Le coût de production d’une telle machine est estimé entre 18 000 et 22 000 euros, pour 30 000 smartphones élaborés par an par tête de ferraille. »

Il faut savoir que Foxconn travaille pour d’autres marques comme Amazon, Dell, Google, Hewlett-Packard, Microsoft, Motorola, Nintendo, Nokia, Sony Mobile ou encore Toshiba.

D’après une interview donnée à la BBC, le dirigeant de Foxconn affirme vouloir supprimer les tâches répétitives de la chaîne d’assemblage pour orienter les ouvriers sur des tâches à valeur ajoutée. Il nie vouloir supprimer des emplois.

vaton?

Il faut aussi rappeler que lorsqu’une entreprise a des robots, il faut en assurer la maintenance. Il est donc fort à parier qu’à l’avenir, ces nouvelles machines entraîneront aussi des embauches. 😉

Vous cherchez un job dans les techs, rendez-vous sur moovijob.com 

Facebook Comments

Post a comment