Ces secteurs qui recrutent les jeunes diplômés


EMPLOI – Légère reprise, mais pas encore la panacée, telle est la tendance qui se dessine pour l’insertion des jeunes diplômés en 2013.
 
Parmi les secteurs qui recrutent, la grande distribution, l’industrie, les banques et les assurances.
 
Moins d’un an après leur sortie, les diplômés de 2012 sont 81,5 % à avoir trouvé un emploi. Un chiffre qui atteint même les 93 % pour ceux qui ont obtenu leur diplôme depuis plus de dix-huit mois, d’après la dernière étude de la Conférence des grandes écoles (CGE).
 
« Même si ces résultats sont inférieurs de 3 points par rapport à l’an dernier, la tendance reste plutôt bonne, contrairement à ce que l’on entend partout », résume Bernard Ramanantsoa, président de la commission Aval de la CGE et directeur d’HEC. Et pour cause : il y a trois ans, le taux d’insertion des jeunes diplômés n’était que de 76 %.
 
Des secteurs en tension
 
Parmi les principaux secteurs en tension cette année, on retrouve la grande distribution, qui fait face à une pénurie de candidats. « Les grandes surfaces recherchent des profils bac + 2/bac + 3, qui commencent comme chefs de rayons, pour se diriger ensuite vers des postes à responsabilités », constate Benoît Allo, directeur du département Distribution et commerce chez Page Personnel.
 
Même chose du côté de la restauration rapide, où l’enseigne McDonald’s prévoit par exemple de recruter massivement pour des postes de manager.
 
« Ces métiers sont souvent peu prisés par les jeunes diplômés. Or, ils offrent des possibilités d’évolution rapides et intéressantes à des postes de directeur de restaurant », rappelle Benoît Allo.
 
Les ingénieurs restent aussi des profils très demandés par les bureaux d’études et l’industrie, en raison de leur rareté. « Il y a des contrats à venir dans l’aéronautique, le ferroviaire ou le nucléaire, mais aussi dans le secteur de l’énergie « , rapporte Bernard Ramanantsoa.
 
Banques et cabinets d’audit
 
Du côté des managers, les places à prendre se situent dans les bureaux de conseil et d’étude (14,5 %), les banques et assurances (12 %) et les cabinets d’audit (10,5 %), selon la CGE
 
« Dans les banques et assurances, la mise en place d’une réforme réglementaire sur la solvabilité des ménages va se traduire par des besoins en profils bac + 4/bac + 5 liés à la gestion des risques », commente Benoît Allo.
 
Du côté de la rémunération, même si l’on assiste cette année à une faible augmentation du salaire moyen à l’embauche, 37 083 euros brut annuels, on observe qu’en prenant en compte l’inflation « la rémunération est en baisse depuis une dizaine d’années tandis que l’écart avec les salaires de l’étranger, évalués à 45 610 euros, se creuse « , constate Bernard Ramanantsoa.
 
« Lorsqu’on en a l’occasion, partir à l’étranger peut être une très bonne opportunité. Les jeunes peuvent aussi chercher à privilégier les stages, qui restent un très bon moyen de décrocher un emploi », rappelle Bernard Ramanantsoa.
 
Source ; metronews.fr
 
Jeunes diplômés de Bac+2 à Bac+5, venez rencontrer votre futur employeur lors des soirées Plug&Work Europe 2013 ! Toutes les infos et inscriptions sur plugnwork.eu !
 
Retrouvez toutes les offres d’emploi dédiées aux jeunes diplômés sur www.moovijob.com !

Facebook Comments

Website Comments

Post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.