Créer et gérer un site internet : de l’usage amateur à l’approche professionnelle

Aujourd’hui, de plus en plus de branches et de métiers exigent un minimum de connaissances dans la gestion d’un site ou de son développement. En quelques points, Moovijob revient sur les basiques de la création de site aux fondamentaux pour être un webmaster.

Création de site Internet : une possibilité offerte à tous

Contrairement aux idées reçues, la création d’un site internet en amateur est aujourd’hui possible et ouverte même aux plus néophytes d’entre nous. Les seuls éléments à maîtriser au préalable sont les rudiments de quelques langages de développement informatiques indispensables à la création d’un site internet que sont l’HTML, les CSS et le JavaScript. Il existe pour ce faire bon nombre de sites qui expliquent les codes de bases nécessaires à la création d’un site.

Néanmoins, il est également possible de créer un site Internet sans prérequis en passant par des plateformes telles que 1&1  qui propose divers thèmes déjà tout fait, prêts à l’emploi. Pour terminer, il ne reste plus qu’à trouver un espace sur Internet pour Héberger le site et le tour est joué.

Pour aller plus loin : les formations Développeur web

Selon les prévisions DARESpour l’horizon 2020, plus de 450 000 emplois seront créés en France dans la branche du numérique. Il est important de noter aussi que la filière contribue déjà à un quart de la croissance de la France. Au Luxembourg, ce secteur n’est pas non plus à négliger  puisque le pays héberge sur son sol quelques incontournable de la toile tels que Ebay, Amazon.com, iTunes, eBay, PayPal, Vodafone, RealNetworks, Rakuten, Skype…

Les formations de Développeurs web ou de webdesigner s’avèrent donc être de bonnes options pour une plus grande employabilité. D’abord, pour devenir Webdesigner, il est possible soit de suivre une formation de 2 ans en post bac soit de suivre une formation d’ingénieur informaticien via une école d’ingénieur en 5 ans. Le développeur web s’attèle à la tâche de mise en place du site et de son développement.

Ce métier étant assez polyvalent, les filières de formations liées au journalisme ou au graphisme peuvent être des voies possibles. Le métier de Développeur web s’attache plus aux aspects techniques des sites Internet et nécessite, de ce fait, une formation bien spécifique. Les formations d’informaticien en deux ans d’étude, une licence en mathématique ou encore un master via une école d’ingénieur sont alors à envisager.

Un secteur porteur et des salaires attractifs 

Selon l’APEC, 85% des jeunes diplômés BAC +5 en Informatique en 2013 étaient en poste en avril dernier en France. Le taux d’insertion pour cette filière est de 90%, un taux record toute filière confondues dont la moyenne est de 73%.

Le cabinet Urban Linker a réalisé sa troisième enquête consécutive sur le marché français qu’il présente sous forme d’infographie (retrouvez la ci-dessous). Les stars cette année sont les spécialistes des apps, des interfaces utilisateurs et du Big Data.

Au Luxembourg, Lancelot réalisait en 2014 une étude sur le même thème. Le salaire d’un développeur peut varier selon l’expérience entre 25k et 40k euros entre 1 et 3 ans d’expérience et 65K et 75k euros pour plus de 12 ans d’expérience. Ces grilles varient également selon le secteur économique. Par exemple un développeur d’entre 4 et 7 ans d’expérience aura des possibilités d’évolution de salaires plus rapide dans les secteurs de la Banque-Assurance et de l’Industrie (entre 51 et 65k euros par an) que dans les secteurs des fournisseurs de services informatiques ou le Publique (entre 41 et 50k euros par an).

Infographie : PHP, .Net, Java, iOS, Big Data : le salaire des développeurs en 2014 – silicon.fr
En savoir plus sur http://www.silicon.fr/php-net-java-ios-big-data-salaire-developpeurs-infographie-99973.html#Qj10GzR8WfUK1B6B.99