Elles sont les étoiles montantes du business mondial


Entrepreneurs ou cadres, ces femmes qui n’ont pas encore 30 ans, sortent clairement du lot.
 
Qu’y a-t-il de commun entre Yseulis Costes, fondatrice de 1000mercis, et administratrice de Kering et Seb, Marie Cheval, PDG de Boursorama et membre du conseil de surveillance de Laurent Perrier, Hapsatou Sy, entrepreneure et animatrice sur D8, et Anna Neistat, directrice associée de la division Urgences de l’association Human Rights Watch?
 
Ces quatre Françaises d’horizons très différents font partie du même réseau « Rising Talents » constitué, depuis 2007, par Eurazeo, Egon Zehner International, et le Women’s Forum, et regroupe aujourd’hui 150 femmes.
 
Chaque année, une « promotion » d’une vingtaine de jeunes femmes de 30 à 40 ans est constituée et invitée à Deauville, où elles participent aux activités, se confrontent à des femmes du monde entier, et enrichissent leur carnet d’adresses. Avant d’être conviées à d’autres événements pendant l’année.
 
3 Françaises parmi les 16 femmes sélectionnées cette année
 
Pourquoi cette tranche d’âge ? « Parce qu’il s’agit de la fameuse charnière, le moment le plus difficile dans une carrière féminine, explique Virginie Morgon, membre du directoire d’Eurazeo, et initiatrice de ce projet avec Evelyne Sevin, associée du cabinet Egon Zehnder.
 
Ce sont des jeunes femmes auxquelles on donne accès et visibilité en essayant de les aider à accélérer leur transformation ».
 
Choisies dans le domaine du business, de l’art, des ONG ou du journalisme, ces jeunes femmes très prometteuses doivent non seulement avoir largement amorcé leur réussite personnelle, elles doivent aussi faire preuve d’engagement personnel.
 
Parmi les 16 sélectionnées cette année, trois Françaises, l’une basées en Russie -Maelle Gavet– l’autre au Kenya -Marie Lora-Mungai– et la troisième à Paris –Emilie Luc-Duc.
 
Mais aussi une jeune Chinoise venue de sa Mandchourie natale pour créer une maison d’édition à Paris, Xu Ge Fei – elle aime la musique de la langue française – ainsi que plusieurs Brésiliennes, une Turque, une Indonésienne
 
« Ce qu’elles font est souvent assez exceptionnel »
 
Comment sont-elles choisies? Tout commence par un appel à candidature, lancé via le réseau du Women’s Forum dès le mois de novembre, puis la sélection s’affine au fil des mois grâce aux techniques éprouvées du cabinet Egon Zehner en matière de recrutement, et à l’acuité de la société d’investissement Eurazeo en matière d’évaluation des risques.
 
« Ce qu’elles font est souvent assez exceptionnel, Virginie Morgon. Nous essayons d’identifier une prise de risque un peu hors normes ». En leur ouvrant leurs propres réseaux, les parrains et marraines leur permettent ensuite de rebondir plus vite, comme la photographe Floriane de Lassée, qui a pu évoluer après avoir réalisé les photos d’un rapport annuel d’Eurazeo – « parce qu’on revient toujours au problème de l’argent », résume Virginie Morgon. Un peu dans l’esprit des « Young leaders » du Forum de Davos, les « Rising Talents » de Deauville feront parler d’elles demain, chacune dans son domaine.
 
Source ; challenges.fr
 
Jeunes diplômés de Bac+2 à Bac+5, venez rencontrer votre futur employeur lors des soirées Plug&Work Europe 2013 ! Toutes les infos et inscriptions sur plugnwork.eu !
 
Retrouvez toutes les offres d’emploi dédiées aux jeunes diplômés sur www.moovijob.com !

Facebook Comments

Post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.