Junior Consultant chez un Big Four : quésaco ?

Nous allons aujourd’hui nous intéresser au métier de consultant junior (ou également appelé  Junior Consultant) au sein d’entreprises bien particulières… celles des Big Four. Audit financier, conseil, strong skills, soft skills, les pour et les contre… nous allons aborder tous ces sujets dans cet article. Êtes-vous prêt.e ? C’est parti ! 

Les Big Four :

Si vous êtes intéressé.e (ou non d’ailleurs) par l’audit financier, vous avez sûrement déjà entendu parler des Big Four. Ce terme faisant référence aux groupes : Deloitte, EY (prononcé [i:waɪ]), KPMG et PwC.

Il s’agit, en effet, des mastodontes de l’audit financier au niveau mondial ! Deloitte est le plus grand des 4 au niveau du chiffre d’affaires mondial avec 43,2 milliards de dollars en 2018. Suivi de très près par PwC (41,3 milliards en 2018), puis EY (34,8 milliards en 2018) et KPMG (29 milliards de dollars en 2018).

Les Big Four sont en constante expansion et recrutent de plus en plus de professionnels de l’audit et du conseil chaque année.

De nombreux jeunes diplômé.e.s en quête de prestige et d’expérience professionnelle font souvent appel à ces groupes leur offrant ainsi de nombreux avantages mais présentant également quelques inconvénients…

Le métier de Junior Consultant :

En tant que Junior Consultant, vous pouvez vous spécialiser dans un domaine particulier : risk consulting, transformation consulting, etc. Généralement, vous serez amené.e à intervenir dans des missions de conseil et/ou de management.

Votre quotidien sera rythmé par diverses missions telles que :

  • L’analyse des besoins et des attentes du client,
  • La rédaction de différents documents : compte-rendu, rapport, synthèse, etc.,
  • La réalisation de pré-diagnostics,
  • La préparation de réunions de travail,
  • La définition des moyens financiers et humains pour mener à bien une mission donnée.

Bien évidemment, il s’agit ici d’une liste non exhaustive et vos missions peuvent changer en fonction des besoins de votre employeur.

Les skills requises pour être Junior Consultant :

Après avoir consulté plusieurs annonces disponibles sur notre site pour ce métier, voici quelques strong skills souvent demandées par les recruteurs :

  • Posséder de fortes capacités de communication,
  • Maîtriser certaines langues étrangères (anglais, français et allemand en priorité) en fonction des besoins du recruteur,
  • Avoir une Licence ou un Master spécialisé en économie, droit ou informatique par exemple,
  • Connaître le secteur bancaire, des assurances, corporate, etc.

Il existe également quelques soft skills nécessaires pour ce poste de Junior Consultant au sein d’un Big Four :

  • Être organisé.e,
  • Avoir l’esprit critique,
  • Avoir le sens du détail,
  • Savoir rester discret ou discrète,
  • Être flexible au niveau des horaires.

Les avantages et le revers de la médaille à travailler pour un Big Four :

Puisqu’il existe toujours des aspects positifs et d’autres qui le sont moins dans tous les métiers (et dans toutes les entreprises), nous vous donnons quelques exemples dans cette partie.

Les avantages à débuter sa carrière au sein d’un groupe d’envergure mondiale tel que Deloitte, EY, KPMG ou encore PwC sont, par exemple :

  • Un cadre formateur : vous serez en effet amené.e à suivre plusieurs formations lorsque vous intégrez l’un de ces grands groupes de l’audit financier et du conseil. Développer vos connaissances, vous imprégner de la culture de l’entreprise, créer votre propre réseau professionnel, apprendre à gérer des situations particulières… vous serez prêt.e à affronter ce secteur professionnel particulier avec les meilleures cartes entre vos mains ! De plus, une expérience professionnelle chez un Big Four est toujours un plus sur le CV.
  • Une rémunération attractive : pour un poste similaire dans une autre entreprise, votre salaire sera plus élevé et vous bénéficierez plus rapidement d’une augmentation salariale au sein de l’un des Big Four.
  • Une perspective d’évolution professionnelle : si vous démontrez du sérieux et de l’efficacité en effectuant les différentes missions qui vous seront confiées, vous aurez la possibilité d’évoluer assez rapidement au sein du groupe.
  • Un contexte international et multiculturel : vous serez en contact avec des clients internationaux mais également avec des équipes multiculturelles au sein de l’entreprise.
  • Services gratuits ou payants proposés sur place : cours de sport collectif, salle de sport, crèche intégrée, formations bien-être, etc.

Cependant, de l’autre côté de la face dorée, vous pouvez être confronté.e à :

  • Le chacun pour soi : puisque vous êtes nombreux et nombreuses à vouloir y travailler et donc avec un même objectif : évoluer professionnellement, la compétition est acharnée dès votre arrivée dans l’entreprise.
  • Les exigences : il se peut que la frontière entre votre vie professionnelle et votre vie privée soit quelque peu bousculée puisque la charge de travail est réellement importante dans ces entreprises et un certain dévouement de la part des employé.e.s est attendu.
  • La stagnation : le risque ici est de se retrouver cantonné.e à une mission ou à un client et de ne pas arriver à évoluer professionnellement ou à s’épanouir au sein de la société dans d’autres projets.

Nous espérons que cet article vous aura aidé à en savoir davantage concernant les Big Four ou le métier de Junior Consultant en général. N’hésitez pas à nous faire part de votre ressenti, de votre témoignage si vous avez déjà travaillé pour l’un de ces groupes ou à simplement nous donner votre avis sur notre article.

En attendant, n’hésitez pas à consulter environ 1 000 offres d’emploi pour le métier de Consultant au Luxembourg ! Qu’attendez-vous pour soumettre votre candidature ?

 

 

Facebook Comments

Post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.